Election présidentielle à la Fémafoot : onze pour un fauteuil

Dans cette nouvelle folle chevauchée vers le fauteuil présidentiel du football, l’une des passions des maliens, se cachent forcement des pêcheurs en eau trouble.
Des candidats qui viennent juste détruire l’équilibre sociale, divisés profondément le monde du football à l’instar de celui de la politique. Des ‘’onze’’ candidats alignés pour succéder au général Boubacar Baba Diarra, les mordus, ne retiennent réellement que deux d’entre eux. Mamoutou Touré dit Bavieux et Salaha Baby.
La succession à ce niveau du sport roi dans notre pays, est un acte éminemment très important et requiert la venue d’un connaisseur, d’un fin connaisseur des arcanes du football national, africain et mondial.
Et mieux, le choix sur celui-là même qui est en mesure de faire l’unanimité autour de sa personne en raison de son charisme personnel, de ses atouts sociaux, toutes choses qui se retrouvent en Mamoutou Touré Bavieux.
Loin de nous l’idée de traîner dans une quelconque boue les autres prétendants, seulement celui en qui nous portons nos espérances, celles du rayonnement du ballon rond. Or de nos oreilles que nous tendons ça et là, Mamoutou Touré dit Bavieux de l’AS Réal de Bamako apparaît comme le meilleur choix possible. A moins de deux mois de l’assemblée générale qui élira le nouveau bureau, c’est l’avenir du foot ball malien qui se joue.
Sory de Motti

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here