IMAF-MALI : Célèbre la journée internationale la jeunesse

Samedi 12 août 2017, à l’instar de la communauté internationale, le Mali a célébré la journée internationale de la jeunesse. Cette 18eme édition s’est déroulée au tour du rôle crucial des jeunes dans la prévention des conflits et leur concours au développement durable, à l’échelle locale et mondiale. Dans notre pays, à travers l’Institut Mondial pour l’Autonomisation des Femmes et le réseau des hommes engagés pour l’égalité du genre, plusieurs activités, dont un don de sang ont marqué cet évènement.
« Tous les jours sont pour les jeunes, il ne faudrait plus attendre une année pour les rassembler au tour des enjeux, défis et potentiels qu’ils constituent pour un monde paisible ! », martèle, Sirébara Fatoumata Diallo, agro-écologiste, présidente de l’Union Nationale des Sociétés Coopératives des Femmes Agricultrices du Mali (UNASCOP-FAMA).
En réaction à un sketch, présenté par la troupe IMAF, dans lequel, l’Agriculture est magnifiée comme une alternative au chômage endémique des jeunes, l’amazone du monde rural se réjouit, avant de rappeler l’anecdote de ses propres enfants, tous diplômés d’études supérieurs qui se sont recyclés dans le secteur agricole.
Moussa Traoré, secrétaire général du groupe IMAF a salué la mobilisation des jeunes et partenaires de l’Institut au tour de l’évènement.
Le n°2 du groupe précise que cette activité s’inscrit en droite ligne dans la mission de formation et d’information à l’endroit des jeunes et des femmes à laquelle s’attèle l’institut. Dans la même logique, rappelle-t-il, l’IMAF est né d’un constat, celui de la marginalisation des couches dynamiques de nos sociétés : les femmes et les jeunes. « Nous œuvrons pour leur réintégration et leur meilleure réinsertion dans les instances communautaires et politiques pour leur plein épanouissement et leur participation active à la vie citoyenne », rassure, le « gardien » du temple des femmes.
Pour Hamidou Ngatté chargé de communication au programme des volontaires des Nations unies, l’espoir de toute nation repose sur sa jeunesse. Il s’agit d’une jeunesse cultivée, consciente, créative, entrepreneure ; une jeunesse insensible au discours radicalisant, explicite, le jeune volontaire, et d’insister : « pour la stabilité et le développement du Mali, c’est cette jeunesse est qui convoquée ; pas celle frustrée, désœuvrée et en mal de perspectives ». Il a par ailleurs, souhaité plus d’efforts en faveur des jeunes afin de leur donner les moyens pour contribuer à l’édification d’un Mali paisible et émergent. De l’avis de nombreux participants, le cadre offert par l’institut Mondial pour l’Autonomisation des Femmes, est un bon départ pour l’engagement civique des jeunes.
Un don de sang, des exposions, des conférences, un défilé de mode et plusieurs projets de partenariat ont enrichi l’évènement.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here