Bouaflé : Le Conseil Supérieur de la diaspora Malienne en Côte d’ivoire a investi ses membres de Bonon

Pour défendre les intérêts des Maliens de la diaspora, en appui aux autres structures existantes, le conseil supérieur de la diaspora Malienne (CSDM) a vu le jour le 4 septembre 2015. Depuis cette organisation, qui se veut protectrice des intérêts de la diaspora malienne, multiplie les activités et les actions à l’intérieur comme à l’extérieur du Mali pour apporter son expertise à ses compatriotes.

C’est dans l’optique d’apporter une gestion efficiente aux Maliens résidant en Côte d’Ivoire que Nouhoum Diallo, le président de cette organisation dans ce pays hôte, a procédé à l’investiture de son représentant de Bonon dans la région de la Marahoué. Il s’agit d’Abdoulaye Sagara ainsi que les responsables des mouvements de femmes et celui des jeunes. C’était le dimanche 30 juillet 2017, à Bouaflé.

« Les problèmes qui se posent quotidiennement aux Maliens de l’extérieur sont multiples et divers. Aucune association ne devrait prétendre les résoudre tout seul. », a dit M. Diallo pour qui la lutte contre l’immigration irrégulière est un acte prioritaire de ses activités. Invitant ses compatriotes à l’union et au respect des us et coutumes de leurs pays hôtes.

Le premier responsable du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne de Côte D’Ivoire a indiqué que le seul combat qui vaille en ce moment dans son pays d’origine, c’est l’union de toutes les filles et fils pour gagner la lutte contre le terrorisme et celle du développement économique, social et culturel. Il n’a pas manqué d’inviter ses compatriotes à adhérer au processus de réconciliation initié par le président de la République, Alassane Ouattara. « Que tous les Maliens de Bonon soutiennent toutes les actions et initiatives des autorités ivoiriennes pour que la Côte d’Ivoire continue d’être un pays de rencontre et de paix prôné par feu Felix Houphouët Boigny. »

Le Maire de la commune de Bonon, Trazié Bi Guessan, a entretenu l’assistance avec émotion. « Maliens et Maliennes de notre belle cité, …vous êtes chez vous. » Après avoir fait un bref résumé de l’historique de ce pays qui vit dans des situations difficiles en ce moment, le premier magistrat de cette commune a exprimé sa fierté à cette communauté qui, selon lui, a beaucoup contribué à son développement.

A cette cérémonie d’investiture, qui a enregistré plus de cinq cents personnes, étaient aussi présentes la chefferie traditionnelle à leur tête l’honorable Gnanazan Bi Galla Victor, chef de terre de Bonon et plusieurs délégations venues du département et de l’intérieur dont Daloa.

Malick Gaye, Correspondant en RCI

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here