Face à la cristallisation de la vie politique : La CENI et la société civile se concertent

Le siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a servi de cadre, mercredi dernier, pour la tenue d’une rencontre entre la CENI et la Commission indépendante de conciliation pour la paix et la stabilité. Il s’agissait pour ladite commission indépendante de conciliation pour la paix et la stabilité, dirigée par le président du conseil national de la société civile, Boureima Allaye Touré, de s’enquérir de l’état de la mise œuvre des missions de la commission électorale nationale indépendante et la supervision des élections.

Dans son intervention, le président de la commission indépendante de conciliation pour la paix et la stabilité, Boureima Allaye Touré, dira que cette rencontre entre la commission indépendante de conciliation pour la paix et la stabilité et la commission électorale nationale indépendante CENI vient à point nommé. Puisqu’elle se tient à un moment où le pays a suffisamment besoin d’aller à la recherche de la paix et de la stabilité afin d’éviter le chaos.

Cette visite, qui intervient après une série d’autres rencontres avec les partis politiques de la majorité présidentielle et de l’opposition, met l’accent sur la paix et la stabilité dans notre pays. Une autre rencontre entre la commission indépendante de conciliation pour la paix et la stabilité et les notabilités de Bamako a également eu lieu le même jour.

Le président de la commission indépendante de conciliation pour la paix et la stabilité, Boureima Allaye Touré, a aussi signalé au cours de cette rencontre, au siège de la commission électorale nationale indépendante, que « face à la cristallisation de la vie politique autour de la révision constitutionnelle, le pays se trouve dans une situation difficile. C’est pour apporter une solution tangible à cette crise qui défraie la chronique que la commission indépendante de conciliation pour la paix et la stabilité a vu le jour. Ladite commission indépendante de conciliation pour la paix et la stabilité entend amener la paix et la stabilité dans le pays, surtout à la veille des élections référendaires et électorales. », a-t-il dit. Quant au président de la commission électorale nationale indépendante, Amadou Bah, il a fait savoir aux membres de la commission indépendante de conciliation pour la paix et la stabilité que leur initiative est à saluer surtout qu’elle s’inscrit dans le cadre de la recherche de la paix et la stabilité dans notre pays. Il n’a pas manqué de prôner aux uns et aux autres de privilégier le consensus, seul gage d’une paix durable. Il a aussi rappelé aux membres de la commission indépendante de conciliation pour la paix et la stabilité les missions de la CENI qui sont de veiller à la tenue d’élections libres et crédibles mais aussi de permettre aux citoyens d’accéder aux votes.

B.D

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here