Les militaires évadés du Camp I écopent de 5 ans et de 18 mois de prison ferme

Les capitaines Mamadou Alassane Maiga et Yacouba Kodio, l’élève inspecteur Souleymane Doukara, le soldat Nouhoum Djibo et le soldat de 1ère classe Reban Diarra, reconnus coupables de délit d’évasion et de vol qualifié, ont été condamnés à cinq ans de prison ferme. Sékouba Traoré a écopé de 18 mois de prison ferme pour délit d’évasion et le sergent-chef de police, Mamadou N’Tji Traoré, de 18 mois pour complicité d’évasion. Le garde Oumar Doukara, le sergent-chef de police Zoumana Traoré et Mme Djénéba Marie Sacko ont été déclarés non coupables de complicité d’évasion.

Ils étaient inculpés d’association de malfaiteurs, d’évasion, de vol qualifié et de complicité d’évasion par aide et assistance. L’arrêt de renvoi rappelle les faits : Courant 2015, les militaires Mamadou Alassane Maiga, Yacouba Kodio, Thierry Diarra, Sékouba Traoré, Reban Diarra, Nouhoum Djibo, l’élève inspecteur de police Souleymane Doukara étaient gardés au camp I de la Gendarmerie nationale pour leur présumée implication à des faits de tentative de coup d’Etat, d’assassinat et d’évasion. Désirant organiser une évasion collective, ils se sont concertés. A cet effet, la capitaine Mamadou Alassane Maiga se faisait fournir une lame de scie et une barre de fer par ses visiteurs. Dans la journée du 9 octobre 2015, aux environs de 2 heures du matin, ils ont revêtu leurs tenues, avant que le soldat de 2ème classe, NouhoumDjibo ait détraqué le cadenas de la cellule à l’aide d’une barre de fer. Une fois sortis, ils ont désarmé la sentinelle Diakaridia Kéita, avant que le garde Oumar Doukara ne fournisse à son frère aîné, Souleymane Doukara, le pistolet-mitrailleur à crosse rabattable, des chargeurs et une cartouchière. A l’aide de cette arme et de celle extorquée à la sentinelle, ils ont braqué, tour à tour, Abdoulaye Bréhima Sangaré, l’Adjudant Mohamed Sangaré et le Chef d’escadron Salif Mallé, qu’ils ont dépossédé respectivement d’une moto Djakarta, d’une voiture Mercedes et d’une voiture Hondai. Tandis que le capitaine Kodio et les autres partaient directement à Kati au moyen de la voiture Hondai et de la moto Djakarta, le capitaine Maiga, Thierry Diarra et Sékouba Traoré, à bord de la Mercedes, se sont rendus au Groupement mobile de sécurité (GMS) pour rencontrer les sergents chefs de police Mamadou N’Tji Traoré et Zoumana Traoré qui devaient leur fournir un véhicule, avant de rallier Kati où les attendaient les premiers. Là-bas, ils abandonnent la moto Djakarta et la Mercedes et ont embarqué dans la voiture Hondai pour Nioro du Sahel. Suite aux pannes de la voiture, ils l’ont abandonnée, enfouissant leurs armes, avant de prendre des directions différentes. Les services d’investigations judiciaires de la Gendarmerie nationale ont ouvert une enquête qui a finalement abouti à leurs interpellations.

B.D.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here