Manifestation anti-française de vendredi prochain : L’autre bras de fer avec IBK

Mécontent des propos tenus par le président et de son gouvernement en faveur de la France, le mouvement “Wati sera” invite ses militants et sympathisants ce vendredi 18 août devant l’ambassade de la France pour demander au président de la République française de faire la lumière sur son agenda caché au Mali dans les plus brefs délais. Cette nouvelle manifestation s’annonce comme un défi lancé aux autorités après que le président IBK ait annoncé que « La France est un pays ami qui doit être traité comme tel et nous y veillerons ».

Quelques jours après son 1er sit-in, suite à un constat de non-satisfaction de ses revendications, le mouvement “Waati sera” entend poursuivre son combat et donne rendez-vous ce vendredi pour un grand rassemblement devant l’ambassade de France.

L’information a été donnée à la faveur d’une conférence de presse animée la semaine dernière par les leaders et les militants du mouvement. Au cours de cette rencontre, ils se sont dits déterminés à aller jusqu’au bout pour la satisfaction de leur doléance qui n’est autre que la libération immédiate de la région de Kidal, interdite depuis 2012 aux Forces armées maliennes ainsi qu’aux autorités administratives.

Adama B. Diarra, conférencier, a tout simplement dénoncé les attitudes de la France vis-à-vis des FAMas. Pour lui, la France n’est pas un pays ami du Mali. “Depuis l’arrivée de cette opération Serval à Kidal, la ville est devenue une zone interdite aux FAMa, à l’administration malienne et à tous ceux qui ne partagent pas la même vision que la CMA”, a-t-il rappelé.

Il a invité les autorités françaises à rester dans le cadre des missions qui leur sont confiées.

Défi lancé à IBK

Cette nouvelle manifestation s’annonce comme un défi lancé aux autorités après que le président IBK ait annoncé qu’il ne toléra pas une autre manifestation anti-français. «J’entends également des bruits assez inquiétants. Des bruits assez inquiétants qui tendent à mettre en cause les pays alliés ; notamment, ceux qui furent à nos côtés quand le pays était en danger, quand la survie du pays était en cause.

Qu’aujourd’hui, on en vienne à manifester bruyamment contre un pays ami dans des termes inamicaux, n’est pas conforme à la tradition malienne. Ce n’est pas conforme à nos valeurs et civilisations. Nous ne tolérons pas ce genre de comportements. Je dis aussi qu’il faut savoir quels sont les intérêts stratégiques du Mali aujourd’hui et demain dans un temps où ce pays ami est fortement engagé à nos côtés dans la mise en place de la Force du G5 Sahel dans les conditions qui ne sont pas données à tout le monde…La France est un pays ami qui doit être traité comme tel et nous y veillerons »., a déclaré la semaine dernière IBK sur la télévision nationale. On attend de voir ce qu’il fera contre la manifestation de vendredi prochain.

Adama Diabaté

(stagiaire)

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here