Compagnie Malienne de Navigation: La campagne 2017-2018 lancée par le Ministre des transports Baber Gano

Hier, mardi 15 Août 2017, le Ministre des Transports, Baber Gano, en compagnie des membres de son cabinet, de la commission des travaux publics, du domaine et transports de l’Assemblée nationale, du conseil malien des chargeurs, a été reçu par les populations, les autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières de Koulikoro. Le but de cette visite, dans la capitale de Méguétan du premier responsable des transports, était de procéder officiellement au lancement de la campagne 2017-2018 de la COMANAV.

Dans son discours de bienvenue à la délégation du ministre, le maire de la Commune Urbaine de la seconde région du Mali, Ely Diarra, a rappelé toute l’importance de la COMANAV aux yeux des populations de Koulikoro après la fermeture de l’Huicoma. « Elle participe à la lutte contre le chômage et créé de l’emploi et des activités génératrices de revenues.

C’est pourquoi, nous demandons aux autorités de soutenir la Comanav pour qu’elle se relève plus au bénéfice tant du pays notamment des populations du Méguétan », a-t-il dit. Mme Elwangary Maimouna Haidara, le PDG de la COMANAV, a souligné, dans un premier temps, que la mission de la Comanav est le désenclavement intérieur et extérieur du Mali par voie fluviale, assurer la desserte régulière des localités riveraines du fleuve Niger. Pour elle, elle est un facteur de cohésion et de brassage entre les populations du Sud et du Nord. L’importance de la Comanav, selon son PDG, n’est plus à démontrer. « Elle contribue, à travers le transport de fret, à l’approvisionnement correct des zones enclavées dont l’accès est quasi impossible si ce n’est par le fleuve et ce pendant une bonne partie de l’année.

En somme, elle apparaît comme un véritable moteur de développement des échanges commerciaux entre les populations, d’équilibre des prix, de préservation de la qualité des produits transportés, de création d’emploi et de lutte contre l’exode rural », déclare Mme Elwangary Maimouna Haidara. Selon elle, la Comanav a enregistré en 2016 des résultats positifs. « Elle a réalisé 70 rotations (voyages) contre 46 en 2015, transporté 12884 passagers soit 1335 de plus qu’en 2015, 8203 tonnes de marchandises soit 1289 tonnes de plus qu’en 2015 », a-t-elle dit. Cette progression en termes de passagers et de nombre de rotations, ajoute le PDG, est un apport considérable des bateaux Modibo Kéita et Firhoun Ag Alinsar à ceux de Kankou Moussa et de Tombouctou.

En cette campagne 2017-2018, souligne le PDG de la Comanav, nous ambitionnons de transporter 17000 passagers et 10704 tonnes de marchandises. Des difficultés, il en a été question. Selon elle, elles se résument entre autres, à l’ensablement du lit du fleuve occasionnant des échouages fréquents des bateaux, la vétusté de la flotte, le timide recouvrement des créances administratives, la non-réparation des dommages subis par les représentations pendant l’occupation du Nord 2012, l’insécurité dans les zones d’activités de la société.

Pour sa part, le Ministre Baber Gano a rassuré la population du Méguétan que le développement du sous secteur du transport fluvial figure en bonne place dans le plan d’action prioritaire du cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté 2012-2017, à travers l’élaboration d’un schéma directeur d’aménagement des quais fluviaux sur les fleuves Niger et Sénégal, le dragage des deux fleuves, la construction des quais, l’appui à a professionnalisation du secteur des transports.

«Le vote par l’assemblée nationale le 7 juin 2017, de la loi régissant la navigation et les transports sur les voies navigables fluviales au Mali, dont l’entrée en vigueur permettra de mieux organiser le sous-secteur, en le dotant d’un cadre juridique adéquat, en ce qu’il prévoit tout un arsenal de mesures de sécurité destinées à préserver les personnes et leurs biens, est une illustration », dit le Ministre Baber Gano, qui a promis de s’impliquer pour que les difficultés soulignées aient des solutions idoines. Une croisière de la délégation sur le fleuve a pris fin au lancement.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here