Ingratitude : Amadi Tamba Camara remercié en monnaie de singe

L’ancien président de la controversée Cour Constitutionnelle a été victime d’une mauvaise surprise : il aura reçu nuitamment ses attributs de décoration, plus de 10 mois après que le précieux sésame lui a été décerné.

Pour rappel, Amadi Tamba Camara est le prédécesseur de Manassa Danioko à la tête de la Cour Constitutionnelle. Au vu de son immense carrière, l’ancien magistrat a été décoré le 22 septembre 2016. Du moins, il était parmi ceux censés recevoir les honneurs pour services rendus à la nation.

Il s’avère que dans la nuit jeudi 3 août 2017, c’est le SEGAL de la Cour Constitutionnelle qui vient au domicile de M. Camara. Le but de ce passage inattendu était de lui remettre son tableau d’honneur, sa médaille et tout ce qui est relatif à sa décoration. Autrement dit, la République se souvient. Quel affront pour ne pas dire : « quel toupet de la part de l’émissaire aussi coupable que son chef qui l’a mandaté ! »

A un mois du 22 Septembre 2017, comment comprendre que les autorités puissent avoir le courage de poser pareil acte ? Même si la Cour Constitutionnelle est soupçonnée d’être atteinte par une « myopie politique » depuis sa décision sur la révision constitutionnelle, l’acte est très maladroit.

On peut comprendre donc pourquoi le civisme a pris un coup de nos jours. Le Malien de maintenant est en manque de repère et n’a pas l’amour de la patrie du fait des actions semblables à celles dont est victime le très honorable Amadi Tamba Camara. Le bout du tunnel, ce n’est pas pour maintenant ; comme le dirait l’autre : A ma Gnanabô !

Idrissa Kéita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here