Astou N’Diaye, ancienne ‘’première reine’’ du Mali: Un rêve devenu une réalité

L’Afro-basket oblige, après le portrait de Séga Kanouté dans notre précédente parution, nous dressons enfin le portrait d’une autre ancienne gloire du basketball malien en la personne d’Astou N’Diaye.
Née un 23 mars 1973 à Bamako, Astou N’Diaye pratiquait très tôt le basketball dans le quartier populaire de Médina-Coura où elle brillait sous les couleurs du Stade Malien de Bamako. Ayant remporté des trophées et des titres de champion du Mali avec son club du Stade Malien de Bamako et sillonné plusieurs stades de basketball en Afrique entre autres au Mozambique, au Centrafrique ou encore à Dakar, Astou N’Diaye sera sacrée première « Reine » du Mali en basketball en 1992 sous la direction de la Fédération Malienne de Basketball en partenariat avec la Société de cigarette Claremont, sponsor officiel de la première édition.
Après sa retraite sportive, l’ancienne sociétaire du Stade Malien de Bamako ne s’est pas éloignée du monde du basketball. Son amour pour la balle au panier l’emmena à orienter la jeune génération à la pratique du basketball. Elle est au rendez-vous de tous les évènements liés au basketball, entre autres le championnat Top 12, le Play-Off dont la nouvelle formule est la ligue 1 Orange, les inter-ligues, les phases du District, la Coupe du Mali et le Stree-ball. En plus, elle est au service de la Fédération Malienne de Basketball et de la ligue de Basketball de Bamako pour le développement du basketball.
Récompensée par le fruit de son travail, son fils Mohamed Sidibé de la catégorie U-16 a récemment remporté le trophée continental de l’Afro-basket Ile Maurice 2017 avec l’équipe nationale cadette du Mali de basketball masculin. Ce qui n’était alors que le rêve d’Astou est ainsi devenu une réalité. Son rêve était de voir les garçons remporter le titre continental pour la première fois en Afro-basket, car pour elle, la porte était fermée pour les garçons au détriment des dames qui en sont à leur cinquième titre continental.
Très fière d’être en service au niveau de la Fédération Malienne de Basketball pour participer au développement du basketball et surtout pour orienter les jeunes générations à la pratique du basketball, l’ancienne première « Reine » remercie le Ministère des Sports, la Fédération Malienne de Basketball, les Ligues, les Districts pour leur soutien sans oublier l’Association des Anciennes et Anciens Basketteurs du Mali, les arbitres.
Pour l’afro-basket Senior féminin que le Mali organise à partir d’aujourd’hui et ce jusqu’au 27 août prochain, son souhait est de voir les Aigles dames remporter cette édition comme l’ont fait leurs cadets des équipes nationales masculines et féminines U-16.
Almihidi Touré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here