En prélude de la COP 23: Un forum des jeunes ouvre ses portes à Bamako

Le CRESS de Badalabougou sur la colline du savoir a abrité le mercredi 16 août 2017, la cérémonie d’ouverture du Forum des jeunes maliens sur l’agenda 2063 et les ODDs en prélude de la COP23. Placé sous le thème : « La jeunesse malienne au centre de la recherche de solutions pour relever les défis climatiques à travers les sciences technologies innovantes (STI) », ledit forum de trois jours est organisé par la structure CLIMATES MALI en partenariat avec la structure Allemande GIZ.

L’objectif global de ce forum en prélude de la COP 23 vise à mobiliser et outiller les organisations des jeunes pour émerger une jeunesse capable de peser sur les choix des politiques de développement et leur implication dans la mise en œuvre des ODD (objectif du développement durable) et l’agenda 2063. La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence du président de CLIMATES MALI, Amadou Koné, de la représentante de la GIZ, Mme Besma MHAMDI et bien d’autres.

Dans son discours, le président de CLIMATES MALI, Amadou Koné a souligné qu’il est indispensable à l’heure actuelle de lutter contre le changement climatique. « Nous ne pouvons pas gérer durablement nos ressources naturelles et mettre fin à l'appauvrissement de la biodiversité sans avoir une solide compréhension des cycles naturels, des services et fonctions éco systémiques et des incidences des activités humaines et sans disposer de données fiables dans ce domaine.

Pour relever les grands défis planétaires qui dépendent de la science, notamment la sécurité alimentaire et la sécurité de l'eau, le changement climatique et la mutation énergétique, il faut mobiliser non seulement les scientifiques et les décideurs, mais il faut également inciter les jeunes à s'intéresser au domaine de la science », a-t-il dit. Avant de dénoncer une faible implication et participation des jeunes surtouts africains aux processus de négociation climatique qui déterminent l’avenir de la génération future. Enfin, il a, non seulement, remercié madame le ministre de l'Environnement de l’assainissement et du développement durable d'avoir parrainé ce forum, mais aussi, les partenaires en particulier le responsable du Projet ASNACC/PICP de la GIZ pour leur accompagnement.

Quant à la représentante de la GIZ, Mme Besma MHAMDI, l'adaptation aux changements climatiques, et l'atténuation des manifestations et impacts dans un pays vulnérable comme le Mali, ne peut être réalisée qu'avec l’implication des jeunes. « Les changements climatiques sont une réalité et ses conséquences font déjà partie de notre quotidien. Dans ce contexte, je vous assure que, pour la durabilité de nos systèmes économiques, sociaux et écologiques et surtout pour notre survie et la survie des générations futures, la lutte contre les changements climatiques et notamment l'adaptation à ces nombreuses conséquences multiformes sont devenues une nécessité absolue », a-t-elle dit. A l’en croire, aujourd'hui, les changements climatiques évoluent à une vitesse alarmante, par exemple, dit-elle, la hausse des températures, l'imprévisibilité des précipitations, la rareté des ressources en eau, la dégradation du couvert végétal.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here