Ministère des Mines: Le référentiel en ligne du cadastre pétrolier lancé

Le Mali a décidé de faire de son secteur minier un moteur pour son développement socio-économique. Cet objectif ne peut être atteint sans des services modernes et performants répondant aux exigences du moment pour attirer les investisseurs. Dans le but d’améliorer la transparence, l’efficience et la responsabilité dans la gestion des titres miniers, le département des Mines a lancé le 16 août dernier « l’Onglet Pétrolier du Référentiel d’Informations en ligne ». C’était en présence du secrétaire général par intérim du Ministère des Mines, Lassana Guindo, du président de l’Autorité pour la Promotion de la Recherche Pétrolière au Mali (AUREP), Ahamed Ag Mohamed et du représentant de la coopération allemande GIZ, entre autres.

En effet, le système cadastral actuel souffre de certaines insuffisances liées à l’absence d’un système d’alerte pour les titres qui arrivent à échéance, soit pour le payement de la taxe, soit pour le renouvellement ou même leur expiration. Mais surtout, l’impossibilité de consultation par les opérateurs, de l’état d’avancement de leurs dossiers.
La mise à disposition d’informations fiables concernant la vie des titres à travers une gestion transparente et diligente des dossiers constitue une nécessité absolue pour permettre aux services techniques de jouer pleinement et efficacement leur rôle.
« La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui est d’une importance capitale. Il s’agit du lancement officiel du ‘’référentiel en ligne du cadastre pétrolier’’ qui permettra désormais à tous les opérateurs miniers et d’autres utilisateurs, de pouvoir consulter en ligne le statut de chaque titre pétrolier, le payement des redevances et la situation des demandes », a expliqué le secrétaire général par intérim du Ministère des Mines Lassana Guindo. Selon qui, la gestion des titres miniers et pétroliers est confrontée à des difficultés qui ont des répercussions non négligeables sur l’attrait des investisseurs. Il a cité l’absence d’un système automatisé pour faciliter le suivi de la situation des titres.

« Pour corriger ces faiblesses qui constituent un véritable goulot d’étranglement pour l’investissement minier et pétrolier, les structures de gestion des titres doivent disposer d’un système fiable et efficace pour améliorer la gestion », a ajouté M. Guindo.
Pour sa part, le président de l’Autorité pour la Promotion de la Recherche Pétrolière (AUREP), Ahamed Ag Mohamed a déclaré que ‘’l’Onglet Pétrolier du Référentiel d’informations en ligne’’ est très important. Car il permettra de suivre le cycle de vie des titres miniers et pétroliers.
« Nous sommes dans le même système pétrolier que les autres pays de la sous-région », a conclu le président de l’AUREP.
Adama DAO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here