Pour le retrait du projet de révision constitutionnelle : La Plateforme “Antè A Bana” exige d’IBK une adresse solennelle à la nation

Suite à la rencontre entre les forces vives de la nation et les responsables de la Plateforme ‘’Antè A bana’’, le mardi dernier. La Plateforme a tenu une conférence de presse à la Maison de la presse, hier mercredi, pour exiger d’IBK une adresse solennelle à la nation.

La conférence était animée par le Vice-président de la Plateforme, Amadou Thiam, assisté de Ras Bath et plusieurs autres responsables du mouvement.

Campant le décor, Amadou Thiam a soutenu que cette conférence fait suite à leur rencontre, la veille, avec les familles fondatrices de Bamako, les leaders religieux et les communicateurs traditionnels suite à laquelle une décision a été prise.

A ses dires, les leaders religieux leur ont affirmé qu’ils sont parvenus à avoir d’IBK 3 choses que la Plateforme partage au nom de nos valeurs coutumières. La première chose est qu’IBK a pris l’engagement de retirer son projet de révision constitutionnelle. La seconde, est qu’elles ont pu convaincre IBK de rencontrer la Plateforme et la troisième chose est que ces forces vives jouent les médiateurs entre les deux camps.

Pour le président Thiam, c’est cela qui a motivé la Plateforme à surseoir à son ultimatum qui a pris fin le mardi 15 juillet dernier et aussi que la marche projetée pour hier mercredi a été reportée pour le samedi 19 août prochain.

Il a informé l’assistance que la Plateforme a demandé aux médiateurs de s’impliquer pour que le Président IBK matérialise sa décision par une déclaration solennelle à la nation de retrait de son projet de révision. Pour lui, cela permet de lever toute équivoque sur ses intentions, car avec lui on ne sait jamais à quoi s’attendre.

A sa suite, Ras Bath, que le président Thiam a présenté comme le porte-parole de leur mouvement, dira qu’ils ont accepté les propositions faites par les médiateurs pour des raisons morales et humaines. Il ajoutera qu’ils sont des républicains et non des va-t-en guerre.

L’activiste affirme qu’ils se projettent dans l’avenir et que ce pays est dans le gouffre, mais aussi que personne n’a intérêt à ce qu’il prenne feu. C’est dans ce cadre qu’il dira que le retrait du projet présidentiel est salutaire.

Parlant de l’ultimatum, le rasta indiquera que c’est une forme de guerre comme n’importe quel autre moyen. Avant d’ajouter : « notre combat est l’alternance en 2018. Le référendum n’était qu’une étape dans leur combat ».

En conclusion, le Président Thiam réitère leur volonté de marcher le samedi et que l’itinéraire prévue ne sera pas changé. Toutefois, il demande aux religieux de savoir mériter leur respect en œuvrant à ce qu’IBK face sa déclaration solennelle de retrait de son projet avant le 19 août prochain.

Harber MAIGA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here