Cour d’assises de Bamako: L’ancien commissaire islamique de Gao écope 10 ans de prison

L'ex commissaire islamique de Gao appelé aussi le coupeur de mains comparaissait le vendredi 18 Août 2017, devant la cour d'assises de Bamako. L'accusé a écopé une peine de 10 ans de réclusion.

L'homme de Gao au moment de l'occupation des régions du Nord du Mali, Aliou Mahamane Touré est arrivé dans la salle en boubou blanc bien brodé avec aussi une certaine sérénité qui se lisait sur son visage. Appelé à la barre, il a salué la cour par "A sala moualeïkoum" comme le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO) imposait cette façon de saluer à la population du nord pendant l'occupation.

Après la lecture de l'arrêt de renvoi qui lui notifie les faits que la cour lui reproche, l'ancien coupeur de mains dit reconnaitre certains faits mais pas tous les faits. Aliou Mahamane a catégoriquement nié l'accusation portant sur les amputation de mains. "Je n'ai jamais amputé quelqu'un à Gao, Toutes ces amputations ont été faites pendant que j'étais dans le sahara" a-t-il déclaré. Par rapport à la détention d'armes de guerre, l'accusé dira que les armes qu'il détenait servaient à sa propre protection. En ce qui concerne l'association de malfaiteurs, Mr Touré dira qu'il a été obligé d'adhérer au MUJAO pendant qu'il avait lui même soutenu qu'il a été commissaire à la suite d'un concours de haut niveau. Bref l'accusé qui disait qu'il reconnait les faits en partie a finalement nié tous les faits qui lui sont reprochés.

Prenant la parole, les avocats de la partie civile se sont dits d'abord "inquiets" que "l'ordonnance de renvoi" contre M. Touré "ne mentionne pas les crimes de guerre qui sont dans la législation malienne car le Mali a ratifié la convention de Rome.

Huit des victimes de Aliou Mahamane étaient dans la salle, parmi elles, il y avait deux dont les mains ont été amputées, un autre avait sa jambe droite amputée à la suite d'une blessure de balles tirées par Aliou Mahamane en personne. Il y avait également des gens traumatisés à la suite des agissements de l'ancien homme fort de Gao Aliou Mahamane.

Après plus de 10 heures de débats, le ministère public avait dans un premier temps requis 5 ans de prison avant de rectifier cela en réclusion à perpétuité. La cour n'est pas allée dans ce sens, car elle a reconnu coupable Aliou Mahamane Touré des faits qui lui sont reprochés avant de le condamné à 10 ans de réclusion (10 ans de prison ferme). En plus, Aliou Mahamane est a été condamné à payer 20 millions de FCFA à deux personnes dont les membres ont été amputés, à 2 million à une autre victime et trois millions à une autre.

Les avocats de la partie civile se sont dits non satisfaits de la sentence car selon eux, la cour a été trop clémente , car les faits reproché à Aliou sont très graves. Ils se dits non satisfait également car la cour n'a pas voulu retenir l'infraction de "crime de guerre" dans les chefs d'accusation alors que les crimes de guerre sont punies par la législation malienne.

Comme par coïncidence, le procès de Aliou Mahamar Touré s'est ouvert un jour après le jugement rendu par la Cour pénale internationale (CPI) déclarant un autre jihadiste malien, Ahmad al Faqi al Mahdi, coupable d'avoir provoqué pour 2,7 millions d'euros de
dégâts en faisant détruire en 2012 des mausolées de la cité historique de Tombouctou (nord).

Les autres Djihadistes qui ont perpétré des crimes dans les régions du Nord du Mali sont avertis que la juste est en route

Fsanogo/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here