Les cortèges à Bamako : le désordre dans nos rues et dans nos trottoirs

Les multitudes mariages dans la ville de Bamako, les dimanches et les jeudis, conduisent à une fourmille de cortèges des uns et des autres au risque de se faire écraser sans épargner les innocents.
Les dimanches et les jeudis sont considérés à Bamako comme des jours de mariages. Et c'est le dimanche qui est le plus en vue.
En effet, ces mariages sont réellement suivis d'escorte qui accompagne les nouveaux mariés pour leurs différentes salutations des familles, côté hommes et côté femmes. Un cortège dense, l'excitation à rouler, les motocyclistes et les automobilistes. Après les échanges de bagues, après que le maire ait lié les deux personnes légalement, un vent de joie souffle dans toutes les narines. Tout le monde s'empresse. Soit à moto ou à voiture, démarrer cette fameuse escorte dénommée ''le cortège''.
Il est tout autant difficile de comprendre cette excitation des uns et des autres. Pourquoi rouler vite ?
Qu'est ce qui encourage cette joie folle ? Heureux de l'union de nouveaux mariés ? Certainement pas. Rouler n'importe comment pour tout simplement se faire voir. A Bamako, le cortège est devenu et devient de plus en plus un véritable casse-tête les jours de mariages.
Que faut-il faire pour arrêter le cortège difficultueux dans la ville de Bamako ? Ce sont les jeunes pour la plupart qui se livrent à ces enchevêtrements. Faire sauter les motos ou encore conduire les véhicules aveuglement de la manière illicite.
Ne respectant pas les codes de la route. Chose qui risque leur vie et celle des autres. Le cortège est néanmoins, une chose que les autorités du pays doivent prêter une attention parcimonieuse, car la situation se complique davantage. Des mesures doivent en effet, être prises pour un meilleur recadrage des cortèges de mariages dans la ville de Bamako et sur toute l'étendue du territoire.
Moriba DIAWARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here