Promotion du secteur des PME/PMI La Boad et la Bdm-sa signent une convention de refinancement de 10 milliards de Fcfa

La Banque de développement du Mali (Bdm-sa) et la Banque ouest-africaine de développement(Boad) ont procédé, le vendredi 18 août au ministère de l’Economie et des Finances, à la signature d’une convention portant sur une ligne de refinancement de 10 milliards de Fcfa. La cérémonie de signature était présidée par le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, en présence du vice-président de la Boad Bassary Touré et du directeur général de la Bdm-Sa, Bréhima Amadou Haïdara.

Cette ligne de refinancement est destinée au secteur privé et spécifiquement aux PME/PMI ayant un chiffre d’affaires annuel n’excédant pas 3 milliards de Fcfa et un effectif ne dépassant pas 250 employés permanents des secteurs éligibles comme l’industrie, l’élevage, la pêche, la communication, le tourisme, la production et la distribution des biens et services.

En offrant des ressources adaptées aux besoins d’investissement de ces PME/PMI, cette ligne de refinancement répond à une préoccupation importante des entreprises et du secteur privé. Elle va inciter les institutions bancaires à avoir un regard plus important sur ce secteur essentiel pour les économies.

Pour le vice-président de la Boad, Bassary Touré, cette signature de convention, 2ème du genre entre son institution bancaire et la Bdm-Sa, marque un nouveau tournant dans la coopération qui existe entre les deux institutions depuis plus de 15 ans. Il a rappelé qu’après une première opération de prise de participation intervenue en 1989, la particularité de ce 2ème concours, sous la forme d’une ligne de refinancement pour un montant de 10 milliards de Fcfa, réside dans le fait qu’il s’inscrit dans le cadre d’un programme initié par la Boad et son partenaire allemand la KFW, visant à soutenir par le canal des banques commerciales les petites et moyennes entreprises de l’Uemoa, dans le but d’augmenter leur productivité, leur compétitivité et de créer de l’emploi.

Encore que, selon Bassary Touré, la présente cérémonie témoigne de la volonté de la Boad de consolider les relations de coopération qu’elle entretient déjà avec la Bdm-Sa. Il a souligné que le présent concours de 10 milliards de Fcfa porte le niveau des financements de la Boad en faveur du Mali à 568,9 milliards de Fcfa pour 131 opérations avec un taux de décaissement global avoisinant les 60%. Le vice-président de la Boad a enfin réitéré la disponibilité de son institution à contribuer au renforcement du système bancaire malien au service du financement du développement économique et social, et à œuvrer au raffermissement de la coopération déjà fructueuse entre les deux institutions.

Dans son mot de bienvenue, le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a expliqué que la signature de cette convention est importante pour le gouvernement, car elle va toucher à une problématique cruciale pour le développement du pays, qui est de faire en sorte que les petites et moyennes entreprises puissent se développer. Il a déclaré que des efforts ont été déjà faits par le gouvernement dans ce sens en matière d’amélioration du climat des affaires. Dr. Boubou Cissé a également reconnu les efforts des banques et des partenaires techniques et financiers dans la couverture des besoins de financement des PME/PMI.

Pour sa part, le directeur général de la Bdm-Sa, Bréhima Amadou Haïdara, a rappelé que les besoins de financement des investissements des PME/PMI sont les plus cruciaux, car celles-ci manquent de ressources adéquates pour y faire face en même temps que les institutions de financement. Pour combler ce déficit, il a indiqué que la Bdm-Sa a décidé d’approfondir son partenariat avec la Boad pour répondre aux attentes des PME/PMI.

Selon Bréhima Amadou Haïdara, avec ces ressources, ce sont les PME/PMI maliennes qui améliorent la confiance placée en elles, car elles disposent désormais de fonds supplémentaires adéquats pour faire face à leurs besoins d’investissement.

Diango COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here