Référentiel en ligne des données pétrolières au Mali : ‘’Afin de maintenir la conformité et la légalité des contrats’’

Le mardi dernier, Lassana Guindo, Secrétaire général par intérim du ministère des Mines a présidé le projet de « lancement du référentiel en ligne du cadastre pétrolier », en présence d’Ahmed Ag Mohamed, Directeur général de l’AUREP, des représentants de la GIZ et de la RDF. C’était dans les locaux dudit département.

Dans le cadre de son Projet d’Appui à la Gouvernance des Industries Extractives au Mali, la coopération allemande GIZ a financé l’installation du système OGAS au sein de l’Autorité pour la promotion de la recherche pétrolière(AUREP) du Mali. Ce système d’Administration de Cadastre Pétrolier a été développé par RDF (Revenue Développement Fondation) pour aider les administrations concernées à gérer les titres pétroliers et les revenus associés de façon transparente et vérifiable, et à augmenter la confiance des investisseurs dans le secteur.
OGAS est utilisé durant tout le cycle de vie d’un titre pétrolier. Toutes les étapes, de la candidature à l’attribution du titre mais aussi les renouvellements ou expirations sont enregistrées dans le système. Ainsi, le système permet de déterminer à l’avance les paiements dus dans un futur proche, ainsi que les démarches administratives à suivre pour maintenir la conformité et la légalité des contrats. Enfin, tous les stades de vérification sont inclus et toutes les preuves de paiement ou documents importants sont numérisés.
Depuis la crise politico-sécuritaire au Mali, le secteur pétrolier est au ralenti et en attente que les sociétés pétrolières reprennent leurs activités de recherche. Avec l’aide de RDF, le gouvernement du Mali a lancé son Référentiel d’Information en ligne en novembre 2015 avec des données provenant de la Direction Nationale de la Géologie et des Mines du Mali à travers son système d’Administration de Cadastre Minier (MCAS).
Malgré cette avancée notoire dans l’amélioration de la gouvernance dans les deux secteurs, force est de constater que la contribution des secteurs miniers et pétroliers au budget national et à l’économie du pays, est très mal connue de la société civile, des investisseurs et parfois même des décideurs politiques. Pour faire face à cette situation, le ministère des Mines du Mali a lancé le référentiel en ligne du Gouvernement du Mali, durant les dernières journées minières et pétrolières (www.referentiel.mines.gouv.ml) avec l’aide des partenaires.
Aissétou Cissé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here