Un Samedi de désillusion pour le sport malien !

Le samedi 19 août restera à jamais marqué dans les annales de l’histoire du sport malien. Notre pays a été défait dans les deux compétitions sportives phares. Il s’agit du basketball et du football. Si pour le basketball cette défaite n’est pas rédhibitoire, en revanche en football, elle a une lourde conséquence, puisqu’elle consacre l’élimination de notre pays.  

En football, les aigles locaux recevaient la Mauritanie au stade omnisport Modibo Kéita, dans une rencontre comptant pour le match retour du dernier tour des éliminatoires du CHAN Kenya 2018. Les hommes de Djibril Dramé n’avaient besoin au pire des cas que d’un match nul d’un but partout pour se qualifier. Ils se sont malheureusement inclinés 1 but à 0. L’humiliation allait être grande si Djigui Diarra le portier malien n’avait pas sorti le grand jeu en arrêtant un pénalty. Pourtant  le sélectionneur mauritanien, le français  Corentin Martins avait dit et il l’a fait. Il a  gagné son pari en réussissant à venir  prendre sa qualification à Bamako. Cette victoire de la Mauritanie sur notre sol ne nous a  guère surpris, malgré le résultat du match-aller en Mauritanie (2 buts partout). C’est une équipe mauritanienne qui s’est bien voyagée et nous l’avions toujours dit.

Mais au-delà de l’émotion, cette élimination est d’abord la responsabilité de Djibril Dramé qui par son discours défaitiste a préparé l’opinion à l’élimination de l’équipe. Par ses déclarations  le Coach Dramé a sapé le moral des jeunes en se focalisant sur l’arbitrage. Cela dès la fin du match-aller en déclarant que le Mali a été victime d’un arbitrage maison. Coach, de grâce cessez de chercher la petite bête,  l’arbitre fait partie du jeu. Par ailleurs le système mis en place par Dramé n’était pas le meilleur. Il s’est beaucoup appuyé sur la défense. Conséquence, l’équipe n’a eu qu’une seule occasion en deuxième mi-temps. Les joueurs quant à eux ont réalisé un non match. La bande à Djigui Diarra a été complètement méconnaissable dépassée dans tous les compartiments du jeu. Le plus stupide d’entre eux est Sékou Diarra qui a bêtement fait monter l’adrénaline en prenant un carton rouge. Cette élimination fera une grande tâche d’huile.

Il faut noter que le match n’a pas pu aller à son terme, les supporters ayant jeté des projectiles sur le terrain, car mécontents du comportement  de l’arbitre. Ce qui pourrait avoir de lourdes conséquences pour notre pays.

 

Quelques heures après cette humiliation en football, le Mali a essuyé une défaite en basketball. En effet pour leur 2e sortie à l’Afrobasket,  les aigles dames ont été défaites par l’Angola 69 à 58. Les nôtres ont dominé le premier quart temps 20 à 11 pour littéralement sombré à partir du 2e quart temps où elles n’ont réussi qu’un seul panier. Elles ont été très maladroites dans cette rencontre même dans les lancés francs. Le sélectionneur Sylvain Lautié a promis de corriger ses imperfections avant le match contre la Côte d’ivoire prévu le lendemain  dimanche.  En tout cas, cette défaite constitue une piqûre de rappel pour les nôtres qui se croyaient certainement très belles.

Les autres résultats de la soirée

En poule A :

République Centrafricaine 51-Tunisie : 96

Côte d’Ivoire : 57 – Cameroun 54

En poule B

Egypte : 109- Guinée : 78

Nigéria : 84- République du Congo dite Démocratique : 47

Sénégal : 76- Mozambique : 67

Abdrahamane Sissoko


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here