70e ANNIVERSAIRE DE L’INDE : La communauté indienne au Mali en fête

Le mardi 15 août dernier, la République de l’Inde a commémoré les 70 ans de son accession à la souveraineté nationale et internationale. L’événement a été célébré par la communauté indienne au Mali, en présence des membres du corps diplomatique. L’occasion était opportune, pour ce pays, pour réaffirmer son engagement à aider le Mali dans les domaines de l’éducation, de l’industrie, des infrastructures, etc.

Office central de lutte contre l'enrichissement illicite: COMMENT REMPLIR SA DÉCLARATION DE BIENS ?
Il y a 70 ans, le 15 août 1947, l’indépendance de l’Inde mit un terme à deux siècles de colonisation britannique. Ce fut la fin d’un long parcours initié au XIXe siècle, puis repris au début du XXe par le Mahatma Gandhi et son mouvement non-violent de désobéissance civile. Depuis, cette nation se développe rapidement et s’impose comme une puissance mondiale.
L'Inde, dont le nom officiel actuel est la République de l'Inde, est un grand pays d’Asie du Sud. Sa superficie est d'environ 3,1 millions de km2, soit plus de 2 fois le Mali et sa population est de 1,2 milliard d'habitants (soit 19 fois la population française). New Delhi est la capitale de l'Union indienne et la ville la plus peuplée est Mumbaï, anciennement Bombay. Ce pays, partenaire stratégique du Mali, a fêté mardi dernier ses 70 ans.
A l’occasion de la célébration de cet anniversaire, les Indiens résidants au Mali se sont donné rendez-vous à leur ambassade à Bamako. Ils étaient plus de 200, tous originaires de ce grand pays et quelques sympathisants à participer à cette rencontre de communion, d’échange et de partage. La cérémonie a été marquée par la montée des couleurs suivie de l’hymne national et des séries d’intervention sur la riche et vaste culture indienne.
Dans son intervention à la nation, le PM indien, Narendra Modi, a fait un clin d’œil aux martyrs de l’indépendance. Dans son intervention, transmit par Manoj B. Verma, chargé d’affaires à l’ambassade d’Inde au Mali, le PM Modi a annoncé sa vision pour l’Inde. Selon M. Verma, le Premier ministre table pour une refondation totale de l’Inde d’ici l’an 2022, le 75e anniversaire.
Selon lui, dans l’Inde nouvelle qu’il veut bâtir, il y aura une maison pour chaque famille, de meilleures routes, de bons réseaux de télécommunications, une croissance rapide et soutenue, etc.
Mais, le plus important, selon le PM indien, c’est la "composante humaniste intégrale inclue dans l’ADN des Indiens" qui sera aussi développée. "Nous allons créer une société compatissante où les personnes traditionnellement défavorisées feront partie du développement national, une société compatissante et égalitaire qui ne fait pas de discrimination sur le genre ou l’origine religieuse, bref une société idéale et parfaite", a indiqué Narendra Modi.

Une coopération fructueuse
Depuis quelques années, le Mali et l’Inde renforcent leur coopération. Pour rappel, le vice-président indien, Hamid Ansari, ainsi que son épouse, Mme Salma Ansari, ont effectué en septembre 2016 une visite de deux jours au Mali à l’invitation de l’ancien PM Modibo Kéita. Pour l’occasion, ils étaient accompagnés par le secrétaire d’Etat chargé des Finances, Arjun Ram Meghwal, quatre parlementaires, de hauts fonctionnaires et représentants des médias.
Ce déplacement du vice-président indien a été la première visite de haut niveau d’un dirigeant indien en République du Mali. Partenaire loyal dans son soutien aux efforts de reconstruction, de développement et de croissance du Mali, l’Inde a accordé sept lignes de crédit au Mali d’un montant total de 353 millions USD. A ce titre, cinq projets ont été mis en œuvre dans les domaines des machines agricoles, de la transmission et de la distribution d’électricité et de la fourniture de wagons et de locomotives. Un autre projet de 150 millions USD dans le domaine de la transmission d’électricité a été finalisé.
Le commerce bilatéral entre l’Inde et le Mali a presque triplé au cours des cinq dernières années pour atteindre 350,72 millions USD entre 2015-2016. Aussi, le président de la République du Mali, IBK accompagné d’une forte délégation, a participé au 3e sommet du Forum Inde-Afrique, qui s’est tenu à New Delhi en octobre 2015. Avant lui, son prédécesseur Amadou Toumani Touré avait aussi visité l’Inde.

Plus de soixante bourses par an pour le Mali
En plus de la bonne coopération économique entre les deux pays, l’Inde appui le Mali dans la formation des étudiants et autres agents de développement. Pour témoigner cela, le chargé d’affaires de l’ambassade d’Inde a saisi l’occasion pour rappeler l’engagement de son pays à aider le Mali dans ce secteur.
"Nous intervenons dans plusieurs secteurs au Mali. Mais nous comptons faire plus dans le secteur de l’éducation, la santé, les infrastructures, l’énergie, l’industrie, etc.". Et de promettre que les liens de coopération entre l’Inde et le Mali se renforceront par des actions concrètes, notamment avec l’accroissement des bourses d’études indiennes. "De 2009 à maintenant, nous sommes passés de neuf bourses à plus d’une soixantaine par an. Nous allons renforcer cette coopération pour aider le Mali dans la formation de cadres compétents aptes à booster un véritable développement", a-t-il ajouté.
Le partenariat économique et politique ne devra pas être les seuls liens entre le Mali et l’Inde. Pour résoudre définitivement la crise que le pays traverse, les autorités de Bamako devront s’inspirer de l’exemple indien afin de bâtir une nation forte, réconciliée et arc-en-ciel. En raison de son étendue spatiale et de son histoire, l'Inde a une population très diverse.
Malgré cette diversité (plus de 650 langues dont une quinzaine ont des effectifs importants), le 2e pays le plus peuplé au monde parvient à vivre en paix et en communion. Dans ce grand pays où cohabitent Aryens (peau blanche) et Dravidiens (peau noire), règnent la paix et l’unité. En plus, plusieurs religions y sont pratiquées en plus de l’hindouisme. Il s’agit de l’islam, du sikhisme, du jaïnisme et du christianisme. Cette cohésion doit inspirer le Mali qui vit l’une des périodes les plus difficiles de son histoire contemporaine.
Au cours de la cérémonie, un sketch a été présenté par les femmes et les enfants de la communauté. Il a essentiellement porté sur les idéaux de liberté, de cohésion nationale, de prospérité partagée et de non-violence, fondements intangibles de la civilisation indienne tant admirée à travers le monde.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here