ENTREPRENARIAT : Rebond gagnant pour faire de l’échec un tremplin pour la réussite

Pour soutenir les jeunes entrepreneurs en déroute, l’Organisation des jeunes patrons (Ojep) a lancé samedi dernier le projet Rebond gagnant à l’occasion d’un diner de levée de fond.
Chaque année, plus de 3000 entreprises sont créées au Mali par des jeunes. Mais, seulement 5% de ces nouveaux entrepreneurs parviennent à maintenir le cap et à mieux s’implanter. Le reste des 95% ferment boutique et reprennent d’autres activités à cause de multiples facteurs comme le manque de capacité managériale, le manque de culture entrepreneuriale, l’inadéquation entre le profil du prometteur et l’activité projetée, etc.

Pour impacter positivement sur ces chiffrent et permettre aux nouveaux entrepreneurs de rebondir dans leur projet, l’Ojep a initié le projet Rebond gagnant.

Ce projet consiste à ramener ces jeunes qui, autre fois, avaient entrepris mais face aux différentes difficultés et obstacles ont dû mettre la clé sous la porte. Il permettra aux à ceux-ci de comprendre les raisons de leurs premier ou/et unième échecs et de les accompagner à faire de leur échec un succès. Aussi, il s’agira de les initier aux questions liées à l’entreprenariat et aux activités y afférentes et de mettre en place un dispositif d’accompagnement pour l’accès au crédit à travers des mécanismes innovant.

Pour cette première édition, l’Ojep compte sélectionner 30 rebonds gagnants. Pour participer, les jeunes entrepreneurs en déroute âgés de 18 à 40 ans sont appelés à postuler sur la plateforme www.ojep-mali.com.

Au cours du lancement du projet samedi dernier, le représentant du président de la République, Ibrahim Boubacar Bah a salué l’initiative de l’Ojep. Avant de promettre la disponibilité de Koulouba à accompagner ce projet.

Cheick Oumar Soumano, président de l’Ojep, a indiqué que l’organisation émane du Forum économique des jeunes entrepreneurs tenu les 24 et 25 mars 2017 à Bamako. Selon lui, l’Ojep est le premier patronat jeune dans le monde, modèle que le Medef-France veut répliquer dans le reste du monde. ‘’Elle a pour objet de défendre les intérêts matériels et moraux des jeunes entrepreneurs Maliens de moins de 40 ans. Elle vise aussi à booster le secteur privé Malien en le rendant encore plus dynamique à travers la diminution de taux élevé de l’informel des entreprises créées par les jeunes et la facilitation de la transition des jeunes entrepreneurs dans la cour des grands pour faire d’eux des vrais champions de demain et les rendre autonomes’’, a-t-il expliqué.

En marge de la cérémonie, à l’occasion d’une vente à l’américaine, l’Ojep a pu récolter environ vingt millions de F CFA pour le financement de ce projet. Les experts du bâtiment, de la banque, de la comptabilité et de l’informatique ont promis d’appuyer les rebonds gagnants dans la formation, coaching et suivi.

Konaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here