Grève de trois jours des banques et assurances: Débrayage bien suivi, les clients lésés

La grève générale de soixante dix heures déclenchée avant hier par Syndicat National des Assurances, Banques et Etablissement Financiers (SYNABEF) et la FENPECAB est très suivie à Bamako. Le premier jour du mot d’ordre de grève a paralysée totalement les banques et les assurances de la capitale. Tous les sièges et agences ont fermé leurs portes. Seuls les Guichets Automatiques Bancaires (GAB) sont fonctionnels au niveau des banques. Beaucoup de clients n’ont reçu l’information que devant leurs banques. Dépités de constater que leurs banques sont fermées, ils ont dû rebrousser chemin.

A moins de 10 jours de la fête de Tabaski, cette grève est un véritable calvaire pour les clients qui comptent sur des prêts bancaires afin de bien préparer la fête. A noter que le Syndicat National des Assurances, Banques et Etablissement Financiers (SYNABEF) a décidé d’aller en grève pour exiger la réintégration du secrétaire général du comité syndical de la Nouvelle Société Inter-Africaine d'assurance (NSIA) qui, selon lui, a été licencié abusivement. « Les responsables de NSIA ont violé la législation malienne. Après les 72 heures de grève, on envisagera une grève illimitée si la question n’est pas réglée», explique Aguibou Bouaré, le secrétaire général du syndicat national des Syndicat National des Assurances, Banques et Etablissement Financiers (SYNABEF).

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here