Sit-ins programmes, par la diaspora malienne, contre la France devant ses ambassades, à Washington, Bruxelles, au Luxembourg et à Bamako

Présidée par notre éminent ex-confrère de la Radio FR3, la coordination des Maliens résidant aux USA s’apprêterait à organiser, le 22 septembre prochain, aux environs de 10 heures, un sit-in devant le siège des Nations Unies, à New-York. Objectif : protester contre la complaisance, dont bénéficie la CMA (Coordination des Mouvements de l’Azawad) de la part de la communauté internationale.

Avec à sa tête la France, celle-ci est accusée, par les populations, y compris celles du Nord, de soutenir les rebelles séparatistes. Lesquels viennent de se lancer dans une série d’attaques, visant à saboter le processus de paix. Pire, en toute impunité.
Sous la pression de l’Elysée, les autorités maliennes, elles, font le dos rond. Au grand dam des populations victimes, quotidiennement, d’assassinat, de vol de bétail, de viol et d’expéditions punitives.

Pour mettre fin à cette duplicité de la communauté internationale, la Coordination des Maliens de la diaspora entend multiplier ces sit-in dans d’autres capitales européennes. Notamment, à l’ambassade de France à Washington le 26 mars 2018 ; devant le siège des représentations de l’Union européenne à Bruxelles le 22 juin 2018 ; devant l’ambassade de France au Mali, le 14 juillet 2018…..

Pour le peuple malien tout entier et sa diaspora, plus question de tolérer l’ingérence française dans la crise malienne, qui n’a que trop duré. La France doit cesser tout soutien aux rebelles séparatistes ou les Maliens en tireront toutes les conséquences : mettre fin à leurs relations diplomatiques avec la France, comme l’a fait le Rwanda, au sortir du génocide de 1994, dont la France serait la principale instigatrice.

Oumar Babi

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here