Changement climatique sur les ressources naturelles : Des journalistes Maliens et Guinéens se penchent sur les problématiques d’orpaillages et l’installation des dragues sur les cours d’eau

Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique sur les ressources naturelles, la localité de Selingué a abrité du 15 au 20 Août dernier, une formation des journalistes de la presse écrite et audiovisuelle. Cet atelier organisé par Wetlands international Mali, a regroupé 20 journalistes du Mali et deux de la Guinée, tous concernées par le Niger supérieur et le Delta intérieur du Niger. La cérémonie d’ouverture présidée par le sous-préfet de Kangaré, Allaye Cissé a enregistrée la présence du maire de la commune de Baya et le Chargé de programme de Wetland, Mohamed Gareyane. L’objectif de cet atelier était de produire des outils pertinents de communication sur les problématiques de l’orpaillage et l’installation des dragues sur les cours d’eau, afin d’apporter des changements de comportements au niveau des acteurs de la Gestion intégré des ressources en eau (Gire) du Mali et de la Guinée. Pendant 5 jours, la vingtaine de journalistes présente à cette rencontre, ont connu un renforcement de leurs capacités de communication sur les questions relatives aux impacts environnementaux de l’orpaillage, l’installation des dragues, les risques liés à l’orpaillage et les liens entre l’écosystème. À l’issus de ce rendez-vous international d’échanges, les participants était tous en mesure d’entreprendre des activités pertinentes de communication écrite et orale sur la lutte contre le changement climatique sur les ressources naturelles et les problématiques d’orpaillage. Pour rappel, Wetland International est active dans le Niger supérieur et le Delta intérieur au cours de ces dernières années et a contribué à la conception du programme du développement durable du delta intérieur (PDD-DIN). Dans le cadre de l’appui à la mise en œuvre de ces programmes, Wetland international Mali a initié le projet d’appui à la sécurisation des moyens d’existence et biodiversité dans un climat changeant sur un financement de l’Ambassade des Pays-Bas appelé (BAM-GIRE).Le projet qui couvre la période de 2015-2019, bénéficie des partenariats et programmes existants de Wetland afin d’avoir un maximum d’impact. Mariam Konaré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here