Plateforme AN TE A BANA Touche pas à ma constitution : Les objectifs révisés

Apres leur victoire pour la suspension du projet de la réforme constitutionnelle par le président de la république, la raison de la création de leur plateforme, les membres de la plateforme AN TE A BANA se sont retrouvés le lundi 21 aout à la pyramide des souvenir dans le cadre d’une Assemblée générale dont le but était d’abord de remercier et féliciter tous les membres de la plateforme et le peuple Malien pour la réussite de leur lutte de deux mois mais aussi discuter sur son avenir et ses futures activités. Ladite assemblée générale était placée sous la présidence de Mme Sy Kadiatou Sow, présidente de la plateforme en présence de Dr Ibrahim Fomba, le constitutionnaliste ; Tiebilé Dramé ; Zoumana Kalapo de la CSTM ; l’ancien premier ministre Zoumana Sacko ; des porte-paroles Ras Bath, Master Soumy et beaucoup d’autres membres de la plateforme. Après les mots de remerciement et de félicitation de la présidente aux membres de la plateforme, aux chefs religieux et coutumiers et à tous ceux qui se sont battus pour que le président suspende son projet de révision constitutionnelle, beaucoup de propositions ont été faites pour les prochaines activités de la plateforme. La majorité des intervenants a insisté sur le maintien de la plateforme AN TE A BANA et l’élargissement de ses objectifs sur les questions d’intérêts nationaux .Beaucoup proposent à ce qu’elle combatte la corruption, la mauvaise gouvernance, l’impunité et beaucoup d’autres maux auxquels notre pays est confronté. Dans son intervention, le célèbre chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath a fait savoir qu’IBK les a rendus un service à travers ce projet de révision constitutionnelle car il a permis à tous les Maliens de différentes sensibilités de se retrouver au sein d’une seule plateforme. Le chroniqueur va plus loin, il affirme que le sursis de ce projet ne doit pas dissoudre la plateforme et propose de maintenir cette plateforme pour l’alternance 2018 pour un changement. « Le retrait ou le sursis simple du projet de la révision constitutionnelle ne doit pas être le simple objectif de la plateforme ; nous sommes là pour l’alternance 2018 », a-t-il proposé. Apres lui, beaucoup d’intervenants dont le secrétaire politique de l’ADP-Maliba, Cheick Oumar Diallo, ont proposé la mise en place d’un comité de réflexion pour discuter la vie future de la plateforme. Apres deux heures de débats et propositions, les conclusions sont les suivantes :le maintien de la plateforme pour suivre les mesures à sursoir à la révision constitutionnelle et un dialogue inclusif et dépassionné ; élargir les objectifs de la plateforme AN TE A BANA à la bonne gouvernance, sécurité/stabilité, organisation des élections crédibles et transparentes ; un comité de veille et de réflexion présidé par Dr Brehima Fomba qui rédigera un manifeste de la plateforme nouvelle formule ; une prochaine assemblée générale adoptera ce manifeste et mettra en place un nouveau directoire ; cette assemblée générale sera organisée par le comité de veille et le directoire ; les associations et les partis désigneront/renouvèleront leurs représentants au sein du nouveau directoire ; un communiqué de presse sera diffusé au nom de l’assemblée générale. Il remerciera entre autre les leaders religieux et coutumiers et les invitera à rester désormais neutres ; une délégation sera dépêchée auprès des notables et religieux pour les saluer et porter le message de neutralité et enfin écarter pour le moment les propositions visant à transformer la plateforme en un mouvement ‘’alternance 2018’’. B. Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here