Plus de deux milliards en souffrance dans le social

La 6ème Assemblée Générale de la Mutuelle de la Garde Nationale du Mali a eu lieu le 24 Aout 2017, dans l’enceinte dudit Camp. L’évènement était placé sous la présidence du Chef d’Etat-major de la Garde Nationale, le Colonel Ouahoun Koné. L’objectif de ladite Assemblée était de permettre aux délégués des mutualités de débattre de l’avenir de la MUGARDE. Afin de participer sans complaisance, aux débats en y apportant des propositions concrètes, constructives. Le Président du Mutuelle de la Garde Nationale, le Lieutenant- Colonel Sadio Camara a noté qu’à la date d’aujourd’hui, tous les adhérents admis à la retraite ont perçu leurs prestations. Certains devant faire valoir en Décembre 2017 leur droit à la retraite ont perçu sur leur demande, des avances jusqu’à hauteur d’un million (1.000.000 CFA). Tous les ayants droits de nos camarades décédés qui se sont présentés ont été également désintéressés. Le lieutenant- Colonel Sadio a noté que l’une des recommandations de la dernière Assemblée était l’augmentation de la prestation de 1.000.000 CFA à 1.250.000 CFA a été mis en application à compter de janvier 2014. Depuis la dernière Assemblée, la mutuelle n’a pas dérogé à ses principales missions à savoir : la collecte et la conservation des cotisations, la remise de prestation aux partants à la retraite, aux ayants droits des mutualistes décédés et la gestion des prêts. Il a ensuite signaler que l’appui financier important accordé sous forme de prêt remboursable à la coopérative de l’habitat Djiguiya de la Garde Nationale pour la réalisation de ses projets est aujourd’hui remboursable à hauteur de 50%. La MUGARDE a été confrontée à certaines difficultés, dont la mise à jour des états de retenues. Ces difficultés sont dues à l’exploitation tardive des décisions de mutation par les organismes chargés du traitement des salaires. Cette lenteur est à la base d’erreurs fréquemment commises au moment de l’établissement des états de retenues par le secrétariat de la mutuelle. Ces difficultés sont liées aussi à de nombreux problèmes sociaux, notamment en matière de santé, auxquels sont confrontés les mutualistes. Ainsi, en plus des prêts généraux annuels, la mutuelle, tout au long de l’année, octroie des prêts pour des raisons de maladie. C’est ce qui explique le niveau élevé des prêts. Près des 2/3 de l’effectif de la Garde sont endettés avec un bilan financier de plus de 2.110.207.143FCA à la date du 31 Juillet 2017. Il y’a lieu cependant de rassurer tout un chacun que le remboursement est pleinement assuré, a-t-il martelé. Le chef d’Etat-major de la Garde Nationale du Mali a tenu à observer une minute de silence à la mémoire des mutualistes disparus. En effet, il a rappelé que la 6ème Assemblée Générale de notre mutuelle s’inscrit dans le cadre du renouveau. Lorsque, il y’a une mutuelle, les statuts recommandent qu’il y ait une Assemblée Générale pour expliquer aux mutualistes quelles sont les activités menées. Depuis la création de cette mutuelle, certains points indispensables ont pu être résolus, dont le coopératif de l’habitat au niveau de la Garde Nationale, avec la construction des logements sociaux au profit des adhérents. C’est aussi l’occasion pour le Conseil d’Administration de faire le bilan des activités des trois dernières années afin de recueillir des suggestions et recommandations constructives. Il a enfin signalé que l’action de tous et de chacun doit contribuer à sa pérennisation. MDL/ Aminata Konaté Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here