Absentéisme ou retard dans les services : une mauvaise habitude à combattre !

Le retard ou l’absentéisme des agents de la fonction publique proviennent de plusieurs raisons. Ces raisons se partagent entre le mode d’éducation et le dosage de culture obtenue de la notion de citoyenneté par les uns et les autres. L’esprit de l’individualisme au profit de l’intérêt commun prévaut également la situation. Ces mauvaises habitudes des fonctionnaires maliens embarrassantes ne datent pas d’aujourd’hui. Elles se sont introduites progressivement dans l’administration publique malienne selon le mode ou la politique de gestion du personnel. Les uns le font par inattention. Par contre d’autres par manque de civisme et patriotisme. On assiste maintenant l’effacement total de l’esprit de patriotisme et de citoyenneté chez le Malien. Le phénomène tire son origine dans l’absence de l’autorité de l’Etat. Face aux sanctions légères les agents de la fonction publique ne se donnent pas le meilleur d’eux pour servir mieux l’Etat. L’organisation structurelle écrite dans les documents pour nos services n’est pas appliquée à la lettre à hauteur de souhait. Le laisser- aller généralisé et le manque de suivi et d’évaluation des agents afin de les soumettre une notation annuelle qui prévoit leur avancement en termes d’indice et de salaire sont des causes de l’absentéisme et le retard de se présenter dans leur poste à temps. L’objectif visé par les ainés au départ a été dévié qui visait à développer le collectivisme qui cadre l’intérêt commun. A cela s’ajoute également la fuite de responsabilité face aux affaires publiques des uns et des autres. Et c’est bien la raison comment le démon de la subjectivité a gagné les esprits. Les agents sont moins objectifs à développer le secteur public. Voilà un peu les raisons qui expliquent l’absence et le retard des fonctionnaires de l’Etat à répondre normalement les devoirs qui les interpellent. Sans les valeurs du patriotisme et de la citoyenneté, les devoirs publics ne seront pas accomplis à hauteur de souhait. Toute chose qui permet de semer la démobilisation chez les agents de l’Etat à s’acquitter correctement de leurs rôles. Aujourd’hui la majorité des services étatiques ne respectent pas les règles qui régissent l’organisation interne des structures publiques. Les agents de l’Etat enregistrent leur présence dans le cahier de registre des présents et descendent du service selon leur préférence. Tout cela c’est par ce que le gain personnel prend le dessus sur le bien commun. Personne n’est horrible de défendre le patrimoine commun. Comme pour dire que l’esprit de se mettre à la tache doit être encouragé et même cultivé dans les esprits même si c’est au prix de sa vie pour la patrie s’en vole à petit feu. Par mauvaise conduite, certains agents de la fonction publique font l’abandon de poste au motif non justifié mais ne craignent nullement des sanctions considérées comme des simples formalités écrites sur papier sans application cohérente. Les retards, l’absentéisme et le non respect des horaires de descente ou d’arrivée sont les comportements les plus fréquents chez les agents de la fonction publique qui ne partage le souci de contribuer à l’alimentation de la caisse nationale. Et ce phénomène doit forcement connaître des mesures applicables sur tous les agents sans distinction d’ethnies ni de sexes pour amener de l’ordre au sein de la boite. Même si quand on sait que les mesures sont toujours tombées en la matière connaissaient énormément de souffrances dans leur application du à l’absence de fermeté dans les prises de décision. Sidi Bakayoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here