Activités aéronautiques au Mali : Le comité de gestion du secteur a tenu sa 28è session.

L’hôtel Salam a servi de cadre le jeudi 24 août à l’ouverture des travaux de la 28è session du comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Mali. Présidée par le Ministre des Transports Me Baber Gano, la cérémonie d’ouverture a enregistré la présence d’une délégation de l’ASECNA. Selon l’agenda conçu pour cette session, les membres du comité de gestion se devaient de se pencher sur l’examen de l’état d’exécution des résolutions et recommandations des sessions précédentes ainsi que l’adoption des états financiers de l’exercice clos en fin décembre 2016. L’examen de l’état d’exécution du budget 2017 au 30 juin 2017, l’examen et adoption d’un collectif budgétaire et l’adoption des textes d’organisation et de fonctionnement du comité de gestion, le point sur l’exploitation des équipements et infrastructures et les ressources humaines, constituent les autres points inscrits à l’ordre du jour de la rencontre. C’est eu égard à ce menu consistant que le représentant du Directeur Général de l’ASECNA, Alhassana a rassuré le ministre et le comité sur l’engagement de l’agence à redynamiser le secteur avec des nouvelles orientations en vue de faciliter son développement. Pour le ministre, cette session a mi-parcours, leur donne l’opportunité de faire un bilan d’étape des activités menées pour le compte de l’année en cours et se tient au moment où ils sont à la recherche de solutions à certaines préoccupations liées à la qualité du service , à la sécurité et à la sureté des plateformes aéroportuaires, notamment celle de Bamako. Au rang de ces préoccupations, le ministre a cité la mise en place d’un système autonome de fourniture d’énergie ; le renforcement des mesures de sureté au niveau de l’aéroport International Président Modibo Keita-Sénou ; l’amélioration des conditions d’exploitation des nouvelles installations que sont la nouvelle aérogare-passagers et le nouveau pavillon VIP avec ses infrastructures connexes. Dans cet ordre d’idées, il a été retenu dira le ministre des transports, l’aménagement de caniveau ainsi que le débroussaillage de la zone aéroport. L’installation d’un système d’énergie solaire à l’aéroport de Sikasso-Dignangnan, l’acquisition d’une unité de production et de diffusion automatique de produits météorologiques ne sont pas du reste. Me Baber Gano a par ailleurs laissé entendre que la reprise des activités au nord du pays, demeure un des défis du moment, auxquels il faut apporter des réponses. André SEGBEDJI/abamako.com Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here