Fête des moutons: Les Chefs de famille au pilori !

Le marché, semble très fourni. Les moutons sont presque visibles à tous les carrefours en plus des marchés à bétails ou garbal. A quelques jours du jour J, nous avions visité le marché à bétails de Niamana en Commune V du district de Bamako. Le prix du mouton, cette année met au pilori les Chefs de famille. Que Dieu les assiste ! La vente des moutons a très bien commencé et les marchés sont bien fournis. Malgré tout, les prix sont très élevés pour cette fête de Tabaski. Dans moins d’une quinzaine de jours, la communauté musulmane va célébrer la fête de Tabaski communément appelée ‘’ Saliba’’. Pour cette occasion, le constat est amer, il y a un manque d’argent cruel. Ainsi, le rythme d’achat des moutons est très lent à cause de l’exorbitance des prix. Pour se faire davantage une idée, nous avions discuté avec des vendeurs de mouton. Lisez plutôt ! Alpha Soumaré : représentant des vendeurs de moutons Nous transportons nos moutons par des camions dix tonnes. Ils proviennent de diverses parties du pays. La transportation des animaux n’est pas du tout facile en ce moment, l’approche de la fête de Tabaski. Les transporteurs nous demandent un tarif élevé. En plus, il y a les tracasseries de la route. C’est tout cela qui rend difficile la transportation des animaux vers Bamako. Une autre difficulté, souvent en cours de route, il y a des moutons qui meurent. Et, nous n’avions aucune forme de remboursement ni de récompense sur ces moutons. Sincèrement, c’est les difficultés du métier. C’est pourquoi, actuellement, le prix du plus gros mouton sur notre marché est de 500 000Fet le prix du plus petit mouton est 30 000F. C’est pour vous dire que nos prix varient entre 500 000F et 30 000 F. Madame, il faut savoir également qu’il y a peu de moutons sur le marché cette année comparativement aux années précédentes. Cela, il faut le dire, est dû au manque d’argent. Vraiment, il n’y a pas de marché cette année. Présentement, on reçoit de nombreuses personnes par jour pour l’achat des moutons. Mais, ils n’arrivent pas à débourser. Ils disent chaque fois, j’étais venir me faire une idée. Cependant, nous conseillons les pères de famille à faibles revenus de venir acheter leur mouton avant la veille de la fête de Tabaski. Sinon, s’ils attendent la veille, nombreux risqueront de retourner les mains vides à la maison à cause de la hausse du prix des moutons. Car, le prix du marché va certainement augmenter à l’approche de la fête. Il faut savoir qu’il y a de multiples importances pour nous, en ce qui concerne la vente des moutons de la fête. D’abord, nous survenons à nos dépenses quotidiennes, à nos impôts, etc., grâce à cette vente des moutons. Ensuite, cette période crée des emplois même si c’est temporaire. Pour le pays, je pense que cette vente de moutons est d’une importance capitale. Mais, je pense que l’Etat doit plus chercher à organiser le secteur. Et puis, à prendre des dispositions pour que les moutons restent au Mali afin que les prix soient plus abordables. Que l’Etat prenne des dispositions pour que les prix de l’aliment bétail soit raisonnable. Que cessent les tracasseries routières et que le transport soit revu à la baisse. Nous pensons qu’en plus des autres dépenses pour la fête chaque famille musulmane adorerait avoir son bélier de la fête. Mais, comment ? Que Dieu soit loué pour les pères de famille ! Assétou DJIRE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here