Cour d’assises militaire de Bamako : Le lieutenant-colonel Alkalifa Ag Amahi à la barre

L’affaire ministère public contre le lieutenant-colonel Alkalifa Ag Amahi est le premier dossier en état d’être jugé à la cour d’Assises du Tribunal militaire ouvert hier à Bamako. La cérémonie d’ouverture de la première audience ordinaire publique du Tribunal militaire de Bamako a eu lieu hier à la direction du Tribunal militaire en présence du ministre de la Justice Grade des Sceaux, Mamadou Ismaël Konaté, celui de l’Intérieur, Salif Traoré. Première du genre depuis l’institution de la Justice militaire dans la chaine pénale du Mali, les assises ordinaires, selon le procureur du Tribunal militaire de Bamako, Cheick Oumar Sogoja « s’inscrivent dans la dynamique d’opérationnalisation des juridictions militaires. Et interviennent après un long processus parsemé d’écueils dans le traitement des dossiers dans les Cabinets d’instruction et parquet ». La tenue des audiences contribuera à ses dires « au renforcement de l’autorité du commandement en instaurant la discipline indispensable à toute structure organisée à l’instar des armées pour asseoir la cohésion ». Aux dires du Procureur Sogoba, la justice militaire est irréversible pour réprimer tout comportant déviant déshonorant l’uniforme. Le président du Tribunal Moussa Diarra n’a pas manqué a surtout mis l’accent sur la discipline au sein de l’armée et qui constitue « la force principale des Armées ». Le bâtonnier de l’Ordre des avocats, Alassane Sangaré a soulevé des exceptions quant à la composition de la Cour, qui à ses dires est plutôt une « juridiction d’exception à plusieurs égards ». La première affaire dans le Rôle est celle du Ministère Public contre le Lieutenant-colonel Alkalifa Ag Amahi. L’officier de l’armée a été inculpé pour « désertion avec complot, abandon de justice en présence de bandes armées et de pillage de données avec bris de porte ». Outre l’affaire Ag Amahi, plusieurs affaires sont en instance devant les juridictions militaires, essentiellement au niveau du Tribunal militaire de Bamako. Par ordonnance numéro 07-029 PRM du 18 juillet 2007, la direction de la justice militaire a été créée Amadou Sidibé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here