Mouvement Mali Kanu « Wati sera » : Modibo Koné, notre espoir

Le Grand hôtel de Bamako a servi de cadre, le samedi 26 août 2017 à l’Assemblée Générale constitutive du Mouvement Mali Kanu. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du Comité Exécutif acté à Dakar, Paul Ismaël Boro, ancien RPM, ancien directeur du CICB. C’était en présence du maire Sadou Harouna Diallo ex PDES, Mme Berthé Aissata Bengaly, ancienne ministre RPM et plusieurs membres du Mouvement Mali Kanu. Le président du comité Exécutif acté à Dakar, Paul Ismaël Boro a indiqué que Monsieur Modibo Koné fut Président Directeur Général de la CMDT pendant 09 mois courant 2016. Ces performances jamais égalées, ont fait de lui l’espoir des populations des zones CDMT et du monde agricole malien. Actuellement, il est en poste à la BOAD. Il a précisé que le Mouvement Mali Kanu est un mouvement trans-partisans, ouvert à toutes les sensibilités, à toutes les couches socioprofessionnelles du pays qui partagent sa vision et ses objectifs. Il dira qu’à Dakar, la mise en place du Mouvement Mali Kanu s’est matérialisée par la création d’un Secrétariat Exécutif Provisoire composé de trois commissions de travail à savoir : la commission implantation; la commission organisation et la commission communication. Elles avaient comme mission d’organiser, d’implanter et de communiquer pour faire connaitre le mouvement sur l’ensemble du territoire malien et au-delà de nos frontières. Selon lui, la tenue de la présente assemblée générale constitutive est le couronnement du travail abattu par ces trois commissions. Au cours de nos travaux, nous aurons essentiellement comme tâches : « la relecture et l’adoption des statuts et règlements intérieurs; l’élaboration d’une stratégie globale de renforcement du mouvement; le renforcement du Secrétariat Exécutif; et la formalisation du conseil des sages du mouvement ». Paul Ismaël Boro a précisé que l’engouement suscité par le Mouvement chez les maliennes et les maliens et l’espoir placé en lui, nécessitent qu’on s’arrête un temps soit peu pour mesurer le chemin parcouru en quelques mois seulement afin de renforcer et d’adopter de nouvelles stratégies capables d’assurer un ancrage au plan national et international. Telle est la mesure de nos ambitions. Et c’est à cela que vous êtes conviés désormais partout et en toute circonstance. Pour terminer, il a souligné que nous devons sortir de cette assemblée générale constitutive avec des statuts et règlements intérieurs adoptés, une stratégie globale de renforcement du mouvement, un secrétariat exécutif renforcé et un conseil des sages mis en place. Daouda Diankoumba Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here