Absentéisme et retard dans les services des douanes : Le DG Aly Coulibaly tape du poing sur la table !

Dans une instruction destinée à tous les directeurs, directeurs régionaux, chefs de bureaux, de brigades et de postes de douanes, le Directeur Général des Douanes, l’Inspecteur Général Aly Coulibaly, invite au respect strict des horaires de travail et à la permanence du personnel aux postes de travail. Une instruction qui traduit à juste titre la nouvelle dynamique inculquée par le DG Coulibaly à l’administration des douanes. Méthodique, vigilant et loyal, le premier patron des douanes du Mali n’arrête pas de surprendre par ses actions à insuffler un sang nouveau à l’administration des douanes. Imbu des moindres réalités de ses services et leur personnel Aly Coulibaly avec intelligence réussit à mettre chacun devant sa responsabilité pour permettre aux douanes maliennes de relever le défi. Ce défi est unique : atteindre et pourquoi pas, dépasser ses objectifs de recettes. Pour ce faire, la première voie choisie par lui, reste le respect de l’éthique et de la déontologie qui caractérisent cette administration importante de l’architecture administrative et économique de notre pays. A cet effet, il ne se contente point des prouesses réalisées en termes de recettes comparativement aux résultats antérieurs et perspectives de la Direction des douanes, mais du maintien d’une dynamique pour faire de l’administration des douanes un socle solide de l’économie malienne. Toute chose qui exige la participation et la présence effective de tout le personnel à quelque niveau qu’il soit. Ainsi face au constat disculpé des absences de plus en plus fréquentes de responsables de structures et d’agents de douanes à leurs postes de travail, et dans la plupart des cas, sans motifs justifiés. De même que les retards chroniques de certains sur leurs lieux de travail au grand dam des usagers, Aly Coulibaly a décidé de prendre les taureaux par les cornes. Cela, en invitant les fautifs à se ressaisir pour mettre terme à ces manquements « contraires aux dispositions du code d’éthique et de déontologie du personnel du cadre des douanes ». Nonobstant, il a été instruit aux premiers responsables des directions, bureaux et postes des douanes de rendre, désormais compte à la hiérarchie des mesures prises à cet effet. L’écrivain Michel Bouthot ne disait-il pas que : “La discipline est la toile de fond de tous les exploits.”
De nouveaux contrôleurs interrégionaux nommés ! Une mesure s’accommodant avec une autre, durant la même semaine écoulée, le directeur général des douanes a procédé à la nomination des contrôleurs interrégionaux. En effet, conformément aux dispositions législatives qui régissent l’organisation et les modalités de fonctionnement de la Direction Générale des Douanes, ces contrôleurs interrégionaux ont pour missions : le suivi, la coordination et le contrôle des activités dans les directions régionales des douanes et du district de Bamako . Cette décision de nomination a concerné essentiellement les quatre inter régions des douanes. A savoir, l’inter région n°1 composée des directions régionales des douanes de Kayes et de Koulikoro, confiée à l’Inspecteur des douanes de classe exceptionnelle Almamy Touré ; l’inter région n°2 regroupant les DRD de Sikasso, de Segou et de Tombouctou, mise sous la coupole de l’Inspecteur des douanes de classe exceptionnelle Idrissa Bana Maïga ; l’inter région n° 3 qui réunie les DRD de Mopti, de Gao, de Kidal et du District de Bamako, est  attribuée à l’Inspecteur des douanes de classe exceptionnelle Karimou Diakité et quant à l’inter région n°4, qui regroupe cinq bureaux des douanes (Bureaux des Produits Pétroliers, Guichet Unique pour le Dédouanement des Véhicules, Bureau des Exonérations Douanières et des Maliens de l’Extérieur, Bureau des Régimes Economiques et le Bureau du Contrôle du Transit), elle échoit à deux Inspecteurs des douanes de classe exceptionnelle : Abdou Maïga et Brahima Aly Cissé. Faut-il préciser que les cadres des douanes ci cités sont tous des Contrôleurs internes exerçant au niveau du Bureau du Contrôle Interne de la Direction Générale des Douanes. Cette mesure de décentralisation permettra de donner plus de lisibilité et d’efficience à leurs missions. Une autre hauteur de vue du DG Aly Coulibaly. Moustapha Diawara  
  Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here