Alassane Souleymane, après l’invalidation de sa liste à l’élection du comité exécutif de la femafoot : “Nous invitons les candidats, pendant la campagne, à parler de projets de football plutôt que d’invectives stériles”

Dans un communiqué déposé à notre rédaction, le candidat recalé à l’élection du Comité exécutif de la Fédération malienne de football, Alassane Souleymane, invite les différents candidats à parler de projets de football pendant la campagne, au lieu d’invectives stériles. En voici le contenu intégral. Dans le cadre de l’élection du Comité exécutif de la Fédération malienne de football (Femafoot), nous avons le regret de vous informer que la liste conduite par Alassane Souleymane a été invalidée par la commission électorale pour défaut de parrainage.
L’ensemble des membres de la liste prend acte de cette délibération et saisit l’occasion pour rendre hommage aux sages de la Commission électorale qui ont siégé, nous osons le croire,  pour le bien de notre association nationale et du football malien. Notre liste informe d’ores et déjà qu’elle n’introduira pas de recours car les textes actuels de la Femafoot comportent beaucoup d’insuffisances et d’incohérences pour la plupart à l’origine des litiges, conflits et crises chroniques que nous vivons depuis quinze ans ; mais aussi eu égard à la situation actuelle de notre pays. C’est le lieu de remercier tous les inconditionnels du football malien : dirigeants, acteurs, supporters, partenaires et journalistes pour leur marque de  sympathie et leur soutien et leur présentons nos regrets des espoirs déçus. La Liste dirigée par Alassane Souleymane, composée de 21 membres dont quatre dames, entendait proposer un Contrat national du football malien (Conaf) pour les quatre années à venir. Ce contrat, dont la trame est la réconciliation du football malien sur les bases d’une véritable refondation, s’articule autour de trois axes : –      La réconciliation ; –      La bonne gouvernance (avec une relecture des textes, une réforme du Comité Exécutif et de l’Assemblée Générale) ; –      Les performances. Nous sommes disposés à l’exposer aux candidats à la seule  condition qu’ils décident ensemble de nous écouter. Nous attirons l’attention des pouvoirs publics sur la sensibilité du secteur du football et leur responsabilité à gérer avec la plus grande délicatesse les divisions actuelles du football. La floraison sans précédent de listes de candidature illustre à suffisance la lassitude générale des fans du football malien et dont il faut en sortir en octobre prochain, à travers une élection claire et bien organisée. Nous invitons les candidats, pendant la campagne, à parler de projets de football plutôt que d’invectives stériles qui ne feront qu’approfondir la plaie. Enfin, nous invitons les membres de l’Assemblée générale à moraliser le processus de l’élection  et chacun à faire prévaloir la force de son vote, ses vraies valeurs et celles du football tels que leurs mandants l’entendent”.  
  Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here