Financement des aménagements agricoles : l’Etat signe avec la BNDA la constitution d’un fonds de garantie de 50 milliards FCFA

Cet argent servira de ligne de crédit dédié principalement au monde rurale et le secteur industriel. Un secteur déjà confronté à d’énormes difficultés de financement bancaire Pour pallier la rareté des pluies et booster les activités économiques des petits exploitants agricole en milieu rural, et les industriels, le ministre de l’Economie et des Finances, Boubou Cissé, et le Directeur général de la BNDA, Moussa Alassane Diallo, ont procédé le vendredi 25 aout dernier dans la salle de conférence l’hôtel des Finances, à la signature des documents portant sur convention de Financement des aménagements agricoles.
C’était en présence du Directeur général  de l’OPIB,…….du Directeur général de la CMDT, Pr Baba Berthé. Le premier acte de cette cérémonie a été le paraphe des documents portant convention de financement des aménagements agricoles par le ministre Boubou Cissé et le DG de la BNDA Moussa, Alassane Diallo. Première du genre dans notre pays, cette transaction est un engagement  de l’Etat de rétrocéder à la BNDA un fonds de garantie d’un montant de 50 milliards de FCFA sur une période de 20 ans de manière progressive. En effet, cet argent servira de ligne de crédit dédié principalement au monde rurale et le secteur industriel. Un secteur déjà confronté à d’énormes difficultés de financement bancaire. L’objectif visé par ce financement est notamment, la promotion de l’investissement privé en milieu agricole et rural, la réalisation de l’autosuffisance alimentaire, notamment en pomme de terre dans une échéance de trois campagnes agricoles, l’augmentation de la production agricole, l’amélioration du revenu des paysans, et la lutte contre le chômage en milieu rurale, principalement les jeunes. Pour Boubou Cissé, cette transaction qui est une première dans notre pays permettra de lever de contraintes majeures que les acteurs de ce secteur subissent, notamment les difficultés d’accès au financement, et aux ressources à long terme. Chose que nos banques n’ont pas l’habitude de leur accorder d’où l’importance de cette convention. C’est pourquoi il a félicité et remercié Moussa Alassane Diallo pour avoir eu l’initiative et faciliter les négociations de cette transaction » Le DG de la BNDA dira pour sa part que cet argent servira pour sa banque à financer des aménagements agricoles dans toutes les zones de production agricole du Mali. Selon le DG de la BNDA, il n’est pas admissible qu’un pays qui possède des facteurs climatiques favorables comme le nôtre ne puisse pas assurer sa propre sécurité alimentaire. C’est pourquoi a-t-il expliqué que le financement des aménagements à partir de ce fonds aura un effet multiplicateur qui répondra à trois problèmes majeurs  dans toute la chaine de production de notre pays, (la production, la transformation et la conservation). Il s’agit  entre autres, d’assurer la sécurité de la production, d’accroître le volume des productions et assurer la commercialisation des produits agricoles. Et le Directeur général de BNDA d’affirmer que ce mécanisme de financement à longue durée des aménagements agricoles constituera sans nul doute un vecteur essentiel de la concrétisation du Cadre stratégique pour la relance économique et le Développement durable. Mohamed Naman Keita      
  Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here