Paysage politique : Bocar Moussa Diarra vomit par l’UM-RDA

Tombé en disgrâce depuis son limogeage du gouvernement en 2014, consécutif à un débat raté sur le plateau de l’ORTM contre Maouloud Ben Kattra, alors S.G.A de l’UNTM, l’ancien ministre Bocar Moussa Diarra n’a pas réussi à refaire surface dans son parti, l’UM RDA. Au sein duquel il perdra son fauteuil de président en exercice, pour hériter d’un poste de président d’honneur. Cependant, à la surprise générale il vient d’être aperçu au présidium des activités d’une association politique soutenant un potentiel candidat pour 2018, d’où la décision du Bureau Politique National (BPN) de l’UM-RDA de se désolidariser de toutes ses actions, tout en prenant acte de sa démission du parti. Dans un communiqués igné de son président, Ibrahim Bocar Ba, le Bureau Politique National de l’Union Malienne du Rassemblement Démocratique Africain (BPN-UM RDA), déclare que « le camarade Bocar Moussa DIARRA, Président d’Honneur sans aucune consultation des instances du Parti, de façon unilatérale, a commis un acte fractionnel en se mettant au service de l’association de soutien à un candidat déclaré à l’Election Présidentielle de 2018 ». Que par conséquent, il porte à la connaissance de l’ensemble de la classe politique et particulièrement ceux de la CMP que : « Bocar Moussa DIARRA, par ce comportement qui s’apparente à une ingratitude envers le parti auquel il est entièrement redevable, s’est, de fait, auto destitué de son poste de Président d’honneur ». D’où l’appel du parti des héritiers du président Modibo Kéita à ses démembrements à la vigilance, face à d’éventuels actes qu’entreprendra le « renégat ». Dans le même communiqué le Bureau Politique National de l’UM RDA fasojigi rappelle que le parti « reste fidèle à ses engagements, réaffirme son soutien indéfectible au Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA et reste engagé à ses côtés pour la réussite de son programme présidentiel Le Mali D’abord ». Ainsi prenant acte de la démission de son ancien président Bocar Moussa DIARRA des instances du Parti, l’UM RDA fasojigi, au nom de l’ensemble de ses militantes, militants et sympathisants, « se désolidarise de toute action liée au nom de ce dernier ». Faut-il le rappeler depuis son limogeage du gouvernement en 2014, suite à un débat télévisé raté, face à l’ex secrétaire général adjoint de l’UNTM, qui a étalé au grand jour ses carences, le ministre de la Fonction Publique d’alors, Bocar Moussa Diarra avait du mal à digérer sa chute vertigineuse après avoir goûté aux délices du pouvoir deux ans durant (2012-2014). Chassé du gouvernement, il a été remplacé au poste de ministre de la Fonction Publique et des Relations avec les Institutions de la République, par l’une de ses camarades politiques, Diarra Racky Talla. Et le malheur ne venant pas seul, il a été destitué aussi de la tête de son parti, à l’issue de son dernier congrès ordinaire. Comprenez donc, pourquoi Bocar Moussa Diarra veut explorer d’autres horizons. Lassina NIANGALY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here