Aïd El Adha

Aïd al-Adha, elle est aussi appelée Aïd-el-Kébir ou fête du mouton en souvenir du sacrifice d'Abraham. Il n’empêche que la commémoration du sacrifice d’Abraham, actualisée chaque année par le sacrifice d’animaux, est devenue la «grande fête» (al-‘îd al-kabîr) des musulmans, célébrée le 10 de Dhû l-Hijja, mois du pèlerinage. Le Hajj, ceux qui l’ont accompli le savent bien, est une épreuve : répétition du Jugement dernier. À l’instar de la bête, le pèlerin est l’offrande sacrificielle dont le parcours rituel permet à la communauté musulmane, et au-delà à l’humanité, de se régénérer. Si le sacrifice animal garde aujourd’hui toute sa pertinence, et si le partage et le don de la viande perpétuent «l’hospitalité sacrée» d’Abraham, il importe de ne pas perdre de vue le sens premier du sacrifice : la purification intérieure. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here