Regret d’une fin

Nous avons remarqué qu'après le renvoi de la révision constitutionnelle, certains en profitent pour retourner à leur sport favori de critiques acerbes à l'encontre de certains ministres. Il ne s'agit pas de défendre un ministre, mais qu'on évite de personnaliser ce débat en trouvant des boucs émissaires. On entend qu'un tel ministre a fait ceci, un tel autre n'a rien fait, etc. Ce débat autour de la révision constitutionnelle aurait dû être porté et défendu d'abord par les chefs de partis politiques qui sont dans la majorité. Les ministres concernés par le dossier étaient dans leur bon rôle en défendant ce dossier, mais le raccourci que certains veulent trouver pour régler leurs comptes à des ministres, qui n'avaient rien à voir dans ce dossier, est un peu déplacé. Par contre, si un projet porté par le gouvernement n'aboutit pas, ce n'est plus le seul ministre porteur du dossier qui est responsable, mais tous les ministres du gouvernement. D'ailleurs, au lieu de citer des ministres, et le PM, lui-même, dans tout ça ? Il n'a fait aucune déclaration publique concernant cette révision constitutionnelle. Sans être dans tous les secrets, certains ministres et des personnes ressources ont travaillé sans relâche dans la plus grande discrétion pour trouver une solution à cette crise. Maintenant qu'IBK a sifflé la fin de la récréation, que chacun aille chercher son prix du mouton chez lui, et sortons enfin de cette affaire de révision pour faire face aux urgences du moment. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here