Maroc-Mali, une rencontre sous le signe « non à la défaite »

123
L’équipe marocaine de football affrontera, vendredi à Rabat, son homologue du Mali pour le compte de la 3ème journée des qualifications pour le Mondial 2018 en Russie, une rencontre qui se déroulera sous le signe « non à la défaite ». Certes, il s’agit d’un match crucial pour les Lions de l’Atlas qui doivent absolument gagner s’ils veulent garder leurs chances pour décrocher une place pour le Mondial russe. Pour rappel, le Maroc a concédé deux matchs nuls lors des deux premières journées face au Gabon et à la Côte d’Ivoire. Pour le moment, l’équipe nationale est devancée par la Côte d’Ivoire, premier du classement avec quatre points. Les Eléphants vont affronter, samedi prochain, le Gabon qui compte lui aussi deux points. C’est donc le bon moment pour se relancer car les deux prochains matchs qui attendent les Lions de l’Atlas semblent être très délicats, sans oublier les autres qui suivent face à la Côte d’Ivoire et au Gabon. Pour ce faire, le coach marocain Hervé Renard a convoqué les joueurs les plus qualifiés physiquement et qui disposent d’une certaine maturité pour défier les Aigles du Mali. L’entraîneur des Maliens, Alain Giresse, avait déclaré lors d’un point de presse que la sélection marocaine « est une bonne équipe disposant de joueurs expérimentés et qui évoluent dans de grands clubs ». « Elle repose sur un collectif bien huilé et utilise un système variable. Ses attaquants axiaux, quels qu’ils soient, sont très complémentaires et leurs joueurs de couloirs apportent de la vitesse. C’est une équipe compacte, solide athlétiquement, qui connaît bien son football. Collectivement, c’est une équipe performante », a-t-il ajouté. Ceci ne doit pas minimiser pour autant l’adversaire. Le Mali dispose également de joueurs expérimentés et professionnels qui s’affirment dans des clubs de haut niveau. Une équipe qui est sur une courbe ascendante. Cependant, en vue de cette double confrontation, Giresse va devoir composer avec les nombreux absents qui handicaperaient son groupe à l’instar de Bakary Sacko, Salif Coulibaly, Ousmane Coulibaly et Cheick Tidiane Diabaté. Une aubaine pour le Onze national qui évolue à domicile et devant son public. Le Onze marocain doit saisir cette occasion avant le déplacement périlleux pour le match retour qui aura lieu mardi prochain à Bamako. HA/APA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here