Vers l’élaboration d’un plan opérationnel et d’une stratégie de levée de fonds pour la mise en œuvre de la réforme du secteur de la Sécurité

43
Le Commissariat à la Réforme du secteur de la sécurité, en partenariat avec l’Ambassade du Royaume des Pays Bas au Mali, a organisé du 5 au 7 septembre 2017 au Grand hôtel de Bamako un atelier de planification stratégique en vue de la réforme du secteur de la sécurité au Mali. Présidée par le ministre en charge de la Sécurité, le général Salif Traoré, la rencontre s’est ouverte en présence de M. Jolke Opperwal, ambassadeur du Royaume des Pays Bas au Mali, de l’inspecteur général Ibrahim Diallo, commissaire à la réforme à la réforme du secteur de la sécurité et d’autres responsables militaires. L’objectif de l’atelier était de doter le commissariat, le commissaire et les autres membres des cellules d’un plan qui guide leur travail, fixe des objectifs à court, moyen et long termes et qui permettra par la suite l’élaboration d’un plan opérationnel et d’une stratégie de levée de fonds. Et cela, pour la bonne mise en œuvre du processus de la réforme du secteur de la sécurité au Mali. Selon les initiateurs de l’atelier, la planification stratégique devra être participative et tenir en compte de la diversité des membres des différentes cellules. Il s’agissait aussi à travers cette rencontre de mener une analyse externe de l’environnement du Commissariat et une analyse interne approfondie à l’aide d’outils appropriés. Les participants à l’atelier ont pu choisir des options stratégiques pour le développement du Commissariat en termes d’orientation, de cibles d’actions à mener, des domaines à prioriser ou dans lesquels il faudra consolider la position de la structure. Il importe de retenir enfin que le conseil national pour la réforme du secteur de la sécurité (CNRSS) est consacré par l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali en son article 25. Ce Conseil doit notamment permettre d’établir une vision nationale de la sécurité et de la défense compte tenu de tous les facteurs locaux, nationaux, régionaux et internationaux pertinents». Présidé par le Premier ministre, le CNRSS intègre à la fois le gouvernement et les membres des groupes armés signataires de l’accord de paix. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here