Blaise Mogotigui à propos de son affaire contre Ras Bath : ” J’attends Ras Bath et ses commanditaires en 2018 dans l’arène politique “

108
La plainte de Mamadou Bakary Sangaré “Blaise”, le président de la Convention sociale démocrate (CDS) Mogotiguiya contre Mohamed Youssouf Bathily “Ras Bath” et la Radio Renouveau FM pour diffamation, continue de défrayer la chronique. En effet, Blaise était devant la presse le mercredi 6 septembre 2017 à la Maison de la presse pour «donner sa part de vérité» dans cette affaire. Dans son introduction liminaire de plus de deux heures de temps, Mamadou Bakary Sangaré “Blaise” a précisé avoir ester en justice contre Ras Bath et la Radio Renouveau Fm en qualité d’homme politique car il ne veut pas profiter d’un quelconque privilège administratif. Il a ensuite laissé entendre qu’il a porté plainte contre Ras Bath et la Radio Renouveau qui l’ont diffamé par rapport à sa gestion de la Caisse des retraites du Mali qui, selon le chroniqueur, a été catastrophique et qu’il a détourné des fonds. Le chroniqueur Ras Bath aurait aussi dit qu’il a été empêché par Blaise d’aller faire campagne à Bougouni. Selon Blaise, ces messages de Ras Bath ont été largement diffusés à Bamako. “Les messages étaient diffamatoires. Et les campagnes étaient savamment orchestrées contre moi à dessein “, a-t-il expliqué, avant d’ajouter qu’il n’a jamais été relevé de ses fonctions pour incompétence. Il se fera des éloges sur ses parcours administratif et politique avant d’indiquer qu’il s’est toujours attendu à des accusations. Mais, a-t-il précisé, que si cela se faisait, il n’hésiterait pas à porter plainte contre les accusateurs. Et c’est ce qu’il a fait contre Ras Bath et la Radio Renouveau. Faisant référence à sa gestion de la Caisse des retraites du Mali, il dira qu’il est l’auteur de la réhabilitation de cette Caisse qui au départ n’était qu’un petit bureau. C’est en 1996 qu’il a quitté la tête de cette Caisse avec la création de son parti la Cds-Mogotiguiya. Et c’est en 2000 qu’il a été interpellé à Interpol où on lui révélera qu’il a des problèmes. A ses dires, il passera 10 jours à Interpol sans preuve contre lui. Il sera détenu en attendant la fin des investigations. Ce qui, selon lui, n’était pas normal. Et on l’obligera à payer une caution de 36 millions Fcfa pour retrouver la liberté. Et c’est en 2002 qu’il sera blanchi par la Cour constitutionnelle qui avait accepté ses dossiers de candidature à l’élection présidentielle. C’est au bout de 10 ans de harcèlement qu’il aura un non-lieu par la Chambre d’accusation du Mali. Sur ce dossier, Ras Bath, selon Blaise, n’aurait pas compris le terme non-lieu. Donc, pour Blaise, Ras Bath s’est trompé à ce sujet en le diffamant. “Chaque fois que je sors la tête, mon dossier de la Caisse des retraites du Mali est réchauffé parce qu’on me reproche d’être de la majorité présidentielle et d’avoir une base. Oui, je suis avec le président IBK. Et je ne nie pas que j’ai une base. On me combat parce que je suis partisan du ” Oui ” au Référendum. Et pour me déstabiliser, on envoie quelqu’un à Bougouni pour aller insulter les gens. Ce dernier ne connaît ni Bougouni ni la Cds-Mogotiguiya. Et je n’ai pas besoin de téléphoner à Bougouni pour agresser Ras Bath. Et pourquoi il n’est pas parti à Kolokani ou à Koulikoro pour battre campagne ? Il était parti à Bougouni pour casser une dynamique autour du ” Oui “. Mais il a oublié que Blaise a une légitimité à Bougouni. Oui, je suis un mogotigui à Bougouni. Ras Bath n’est qu’un bras armé. Il ne fait que vilipender les autres. J’attends Ras Bath et ses commanditaires en 2018. Que Ras Bath et ses commanditaires ne se trompent pas, Blaise serait devant eux en 2018 dans l’arène politique “, a-t-il expliqué, avant d’ajouter que le responsable de la Radio Renouveau, non moins président de la Maison de la presse, doit être un bon exemple, un moralisateur. “Tout ce que je sais, un vrai sarakolé ne ment pas. Et je ne cèderai pas au sujet de ce dossier, j’irai jusqu’au bout”, faisant référence à sa plainte contre Ras Bath. Siaka DOUMBIA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here