Projet de 20 000 logements sociaux de l’amicale des fonctionnaires de la police : Le Syndicat autonome de la police s’insurge contre le blocage du dossier au ministère des Finances

55
20 000 logements, c’est le nombre de maisons que l’Amicale des fonctionnaires de police (Amipol) projette de construire dans les semaines à venir, sauf que le projet envoyé au niveau du ministère des Finances pour demande d’exonération est bloqué dans ce Département. A quelles fins ? Selon le président du Syndicat autonome de la police malienne (Sap), Bougouna Baba Dembélé, ce projet de 20 000 logements qui sera construit sur l’ensemble du territoire national est une occasion idoine pour les membres de leur corporation de bénéficier d’un toit. Il a saisi cette opportunité pour regretter les raisons du retard pris par leur dossier au niveau de l’Hôtel des Finances. “La société est prête tout comme les bailleurs et nous ne savons pas jusque-là pourquoi le dossier des exonérations traine toujours au ministère des Finances “ s’interroge M. Dembélé. C’est pourquoi il a invité les plus hautes autorités à s’investir davantage pour une issue heureuse à ce retard. Quant au projet proprement dit, le patron de l’entreprise Doutech-sa, Moulaye Kéïta, qui sera chargé de la construction, a précisé que leur société a déjà signé un protocole et une convention avec l’Amipole pour la construction d’une première tranche de 2 000 logements à Sanankoroba. “Dans ce cadre, nous avons décidé de construire un complexe scolaire et une policlinique gratuitement sur le site. A travers ce complexe scolaire, il s’agira surtout d’instituer des bourses pour les majors” a ajouté M. Kéïta qui a précisé au passage que ces maisons seront de type F3 et F4. S’agissant de la mobilisation des fonds, il a révélé qu’il y avait une inquiétude à ce niveau car beaucoup de personnes croyaient que ce sont les fonds de l’Amipol qui serviront à financer ce projet pour un départ. ” Le financement est mobilisé par la société Doutech et ses partenaires, notamment des banques. Nous avons des parcelles et nous avons investi plus de 7 milliards dans les matériaux “, a soutenu le Pdg de Doutech Le directeur général de la police n’a pas de maison Le Pdg de Doutech s’est surtout réjoui de la disponibilité des responsables de la police malienne. ” Lorsque le projet a été montré au directeur général de la police, il nous a donné son quitus et m’a fait savoir qu’à la date d’aujourd’hui il n’a pas jusqu’à présent une maison pour lui-même “ a souligné M. Kéïta. Selon lui, l’ambition de leur société, c’est de faire en sorte que tous les porteurs d’uniforme, sans exception, puissent bénéficier de ces logements. Il a aussi soutenu qu’un de leur objectif est de contribuer à la réalisation de la promesse présidentielle dans le domaine de la construction des logements sociaux. Le pdg de Doutech a salué la démarche du Sap qui est en train de défendre vaille que vaille ce projet de l’Amipol pour qu’il puisse aboutir. M. Kéïta a profité de cette occasion pour révéler que ces maisons qui pourront être construites en 16 mois seront cédées avec le système prêt acquéreur pour une mensualité de 40 000 à 50 000 Fcfa. K.THERA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here