Elections de 2018 : Ras Bath se veut un « faiseur de roi »

155
Le Porte-parole du Collectif pour la défense de la République (CDR), Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, a animé, le mercredi 06 Septembre 2017, au Carrefour des Jeunes de Bamako une conférence de presse. L’objectif était de lancer les activités de leur mouvement dénommé « Alternance 2018 » avec comme slogan « Ma carte NINA mon arme». C’était en présence du Directeur de publication du journal le Pays, Boubacar Yalcouye ; du Directeur de publication du journal le Dénonciateur, Tidiani Tangara et d’autres personnalités. Le lancement des activités de l’Alternance 2018 permet pour ce mouvement de sensibiliser les populations d’aller chercher leur carte NINA et sortir massivement pour aller voter en 2018 ; de vérifier la liste électorale si elle contient des fichiers fiables. Pendant cette conférence de presse, le conférencier principal, Ras Bath a demandé aux populations d’aller chercher leurs cartes. Et que la campagne pour avoir la carte NINA pour ceux qui ne l’ont pas pour différentes raisons devrait commencer dans le mois d’octobre prochain jusqu’au mois de décembre. Selon lui, afin d’éviter la fraude lors des élections présidentielles, il faut que les gens sortent massivement. A ce point,il a expliqué le cas du Kenya où la Cour suprême kenyane a prouvé sa maturité vis-à-vis du monde entier. En outre, il a souligné qu’au cas où les gens n’auraient pas leurs cartes NINA, il incombe à l’Etat d’octroyer une dérogation comme le cas du Sénégal afin qu’ils puissent jouir de leur devoir civique et démocratique. En faut de cela, ces citoyens peuvent porter plainte contre l’Etat pour réclamer leurs droits. Pendant son exposé, il a jugé le bilan des quatre ans du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita à la présidence de la République ; un bilan qu’il qualifie de regrettable, lamentable, catastrophique et désolant. A la question des journalistes de savoir si Ras Batha l’intention de se présenter aux élections présidentielles en 2018, il a d’emblée répondu qu’il ne sera pas un candidat et de préciser qu’il va soutenir un candidat qui est digne, honnête et qui aura un projet de société de changement. Retenons que ce mouvement alternance 2018 a été créé suite au départ du CDR de la plateforme ‘’An te A Banna’’ qui a vu le jour pour demander au président IBK de renoncer à son projet de révision constitutionnelle. A ses dires, le motif de son départ de la Plateforme est dû au rejet de sa décision lors de la dernière assemblée générale de ladite plateforme. Pour lui, cette plateforme devrait continuer ses luttes jusqu’à 2018 en dénonçant le mauvais comportement du pouvoir. Autant dire que le message de l’homme est clair. Il se met dans la posture de « faiseur de roi » et entend mettre sa « popularité » au service du candidat idéal. Si de nombreux observateurs estiment que le choix de ce candidat est déjà effectif, tout porte à croire que non. La stratégie ressemble plus à un positionnement stratégique en vue des prochaines échéances, intégrant bien entendu des discussions avec plusieurs candidats, que la manifestation de soutien à quelconque candidat. Autrement dit, Ras Bath fait monter l’enchère tout en se faisant plus désirer auprès des différents protagonistes à la course présidentielle. S.K. KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here