MSHP : La réforme du système sanitaire au cœur d’un conseil de cabinet délocalisé à Kayes

47
Kayes a abrité dans la salle de conférences de la Chambre de commerce le 8 août 2017 le 1er conseil de cabinet élargi délocalisé du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Cette rencontre, présidée par le ministre, Pr. Samba Ousmane Sow, avait au centre la réforme en cours du secteur de la santé pour l’amélioration de la couverture sanitaire et de la qualité des soins. Le conseil de cabinet élargi délocalisé a regroupé dans la Cité des rails, les directeurs régionaux de la santé, les directeurs des hôpitaux du Mali, les directeurs des services centraux et décentralisés et les membres du cabinet du département de la Santé et de l’Hygiène publique. Etaient au menu de cette réunion importante les grands dossiers relatifs à la réforme du système de santé en cours, la problématique des infrastructures et de l’équipement des structures sanitaires du pays pour faire face aux défis de l’heure. Premier du genre au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, ce conseil de cabinet délocalisé a noté également la participation des PTF de la santé den occurrence l’OMS et l’Unicef ; les représentants des syndicats et des ordres professionnels de la santé. Les échanges ont permis de traiter les questions brûlantes. Les débats ont porté sur la création des hôpitaux de 2e référence dans certaines régions et cercles. On peut citer les villes de Koulikoro, Ségou, Bougouni, San, Koutiala. Etait aussi à l’ordre du jour l’érection des CS-Réf en hôpitaux de district. Au-delà de ces questions, le conseil s’est penché sur les réformes en cours dans le secteur de la santé qui cadrent parfaitement avec la vision du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a fait savoir le chef du département de la Santé. A en croire le ministre, ces réformes permettront la couverture sanitaire universelle, l’amélioration de la qualité des soins à travers l’amélioration des plateaux techniques et des conditions de vie et de travail du personnel sanitaire. Pr. Samba O. Sow a insisté sur le programme présidentiel d’urgence pour ce qui concerne le secteur de la santé, inscrit dans la Déclaration de politique générale du gouvernement. Les participants ont salué l’initiative de la délocalisation du chef du département qui vise à établir un échange entre les acteurs de la santé en vue d’endiguer des difficultés qui minent le secteur. En retour, Pr. Samba O. Sow a remercié les uns et les autres d’avoir effectué le déplacement particulièrement les directeurs des services régionaux des régions du Nord. Ousmane Daou Envoyé spécial à Kayes =============== KAYES : Le MSHP ordonne le transfèrement du CS-Réf à l’ancienne DRS En marge du conseil de cabinet élargi délocalisé à Kayes, le chef du département de la santé, Pr. Samba O. Sow, a visité dans la nuit de jeudi dernier l’hôpital Fousseyni Daou et le CS-Réf de Kayes. Les maîtres mots sont la vétusté des locaux légués par le colon. Le Pr. Sow a pris sur le champ la décision de fermer le laboratoire et la maternité et le transfert immédiat du CS-Réf. La première étape de cette visite a conduit le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique et sa délégation au CS-Réf de Kayes. Les constats sont amers, l’accès principal de ce CS-Réf est coupé par une flaque d’eau sans oublier la vétuste et l’inadéquation des locaux qui sont les difficultés majeurs du CS-Réf. La visite de la maternité et du laboratoire ont été aussi des temps forts. Choqué par l’état des lieux, le Pr. Sow a décidé de fermer immédiatement le laboratoire et la maternité et de transférer ces services à l’hôpital Fousseyni Daou de Kayes en attendant le transfèrement complet du CS-Réf dans l’ancienne direction régionale à laquelle il est contigu pour le respect des normes et règlements sanitaires. Après le CS-Réf, le ministre Samba Sow s’est rendu dans la même nuit à l’hôpital régional, où il est sorti très satisfait de cette seconde étape. Il a visité l’accueil, le service de la pédiatrie, la maternité, le nouveau laboratoire en finition et le nouveau centre de réanimation qui va améliorer nul doute la qualité de service de l’hôpital. Le lendemain vendredi, le ministre a rencontré le personnel sanitaire de la région de Kayes dans la salle de conférences de la Chambre de Commerce pour s’enquérir davantage des difficultés des agents de santé et des structures sanitaires de la région. Les problématiques d’infrastructures, d’équipements (ambulances, motos, scanner), et de personnel qualifié ont été soulevées par les acteurs du système sanitaire de la Cité des rails. Mais aussi des acquis. A la présentation des activités sanitaires par le DRS de Kayes, Cheick Tidiane Traoré, on a noté la faible couverture vaccinale dans certains districts sanitaires dont Kita. Pour renverser cette situation, le représentant de l’Unicef a proposé l’adoption d’une planification spécifique et la motivation des vaccinateurs pour l’atteinte des objectifs. Les représentants du personnel, les syndicats et la Félascom ont salué le leadership du ministre Sow et pour avoir initié le conseil de cabinet élargi délocalisé à Kayes. Un acte, diront-ils, qui témoigne de l’engagement de Pr. Sow à sortir de l’ornière le système sanitaire de notre pays confronté à de multiples défis. O.D. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here