Rassemblement pour le Mali : La section I met le turbo

59
La section I du Rassemblement pour le Mali (RPM) a effectué le 9 septembre sa rentrée politique, marquée par l’adhésion de nouveaux militants au parti présidentiel. Le terrain Sotelma de Djélibougou, en Commune I a abrité ce samedi la rentrée politique de la section I du Rassemblement pour le Mali. Statutaire, cette rentrée politique a été marquée par l’adhésion officielle de militants des partis politiques et organisations de la société civile, notamment l’ADP/Maliba, le FCD, le PACP et l’Association des jeunes de Djélibougou pour les actions sociales, les associations Djiguiya Ton, Nèniaw, Club femmes leaders, Siguidakoungo et les groupement des jeunes de Sikoro. Selon le porte-parole des nouveaux adhérents, Amadou Touré prenant conscience de la situation socio-politique, politique, économique et sécuritaire du Mali, des militants d’autres partis politiques et organisations de la société civile se sont engagés à créer un regroupement dénommé “Plateforme Mali Kama”. “La plateforme se positionnera comme un instrument de travail pour le parti en Commune I puisqu’après l’analyse de la situation socio-politique, nous avons décidé d’adhérer au parti qui partage les mêmes visions avec les préoccupations de l’heure du peuple. Il s’agit du Rassemblement pour le Mali. Nous sommes tous des militants actifs de l’ADP/Maliba, du FCD, du PACP et du Parena. Toutes ces activités ont été organisées sous le leadership de l’ancien ministre de l’Energie et de l’Eau, Mamadou Frankaly Kéita”, a-t-il souligné. Le secrétaire général de la section I du RPM, Mamadou Frankaly Kéita, a rappelé que depuis la création de l’Alternance 2002 à nos jours, la Commune I s’est toujours mobilisée pour répondre aux appels du parti. “L’adhésion de nouveau militants confirme bien cela. La rentrée politique s’inscrit en droite ligne des recommandations du dernier congrès et ces militants vont contribuer à renforcer le projet présidentiel. Il n’y a pas ni ancien ni nouveau militant. Chacun est jugé au résultat…” Bréhima Sogoba Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here