Giresse a ‘bouffé’ «dèh» !

104
Le 18ème entraîneur des Aigles du Mali, en 20 ans, Alain Giresse, a attendu son arrivée en France pour faire ses «déballages». Pour lui, cela fait 3 ans que le président de la Fédération malienne de football Baba Diarra n'est pas reconnu par les vrais acteurs du football. Ça, c'est vrai. Giresse dit qu'on ne peut pas dire à une Renault de se comparer à une Ferrari. Ça, c'est faux parce que c'est lui qui a transformé la Ferrari en Renault. Alain Giresse déclare sur RFI que depuis 2013, le contexte footballistique malien était intenable. Il était dans le jeu de Baba Diarra en acceptant tout de lui. Les meilleurs joueurs ont été démotivés à venir jouer en sélection à cause de lui. Il y a eu plein d'irresponsabilités avec lui, parce qu'il était un entraîneur au garage, revenu à la tête des Aigles, après avoir été chassé par le Sénégal pour insuffisance de résultats. Et pourtant, il y est resté pendant 04 ans malgré ce contexte et ses résultats catastrophiques. Il était donc protégé par qui ? Et pourquoi avoir attendu que ça se pourrisse pour tout un pays avant de fuir ? On lui dit ceci : «on peut parfois se sortir de certaines situations en étant un peu malhonnête». Ce n'est pas que l'entraîneur ! Pour ceux qui pensent que le problème de l'équipe nationale de football est un problème d'entraîneur, sachez que nous sommes à 18 entraîneurs en 20 ans. Voici les dates des différents entraîneurs des Aigles des 20 dernières années. Février 1998-avril 2000, Christian Sarramagna ; juillet 2000-octobre 2001 Romano Mattè ; octobre 2001-2002, Henry Kasperczak ; 2002-2003 Christian Dalger ; septembre 2003-mars 2004 Henri Stambouli ; avril 2004- juillet 2004 Alain Moizan ; août 2004- février 2005 Mamadou Keïta Capi ; mars 2005-juin 2006 Pierre Lechantre. 10- juin 2006 Christian Sarramagna ; juillet 2006-2009 Jean-François Jodar ; mars 2008- janvier 2010 Stephen Keshi ; mai 2010- mai 2012 Alain Giresse ; juin 2012 Amadou Pathé Diallo (intérim). Juillet 2012 - mai 2013 Patrice Carteron ; mai 2013- décembre 2013 Amadou Pathé Diallo (intérim) ; décembre 2013-mars 2015 : Henry Kasperczak. Depuis mars 2015 Alain Giresse, et à compter du 08 septembre 2017, Mohamed Magassouba assure l'intérim. Un autre tocard ? Mohamed Magassouba, un autre dinosaure du clan Amadou Diakité. Il fait partie des Maliens chassés des structures de la CAF depuis le départ de Issa Hayatou et le dernier Malien remercié par la CAF est Bocary Sidibé dit Kolon. Ils sont tous avec le candidat de la continuité, 30 ans au service du football malien, pour zéro résultat, Mamoutou Touré dit Bavieux. Pour nous, c'est un tocard sans personnalité ; un observateur averti nous dit ceci : «C'est un expert confirmé du continent, il a servi au Zaïre. Au Mali, il n'a travaillé qu'à la DTN. Et les coupes de jeunes sont dans son palmarès. La DTN ne s'occupe pas à vrai dire des grandes sélections. Seulement le développement du football avec la formation des entraîneurs et la détection. Il a remporté une coupe des vainqueurs de coupe avec le Dairing club''. Et notre spécialiste d'ajouter : «en tant que DTN, il doit être envié par ses pairs africains. Il n'a pas toujours été bien servi. Il a souvent été isolé par le bureau fédéral». En profane, on va le juger à la tâche surtout qu'il était avec Mamadou Keita dit Capi, qui était un entraîneur très rigoureux. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here