Changement climatique : Le Japon contribue contre les catastrophes naturelles au Mali

115
Deux ateliers de forage Koken, des compresseurs d’air Hokuetsu Hino… le Japon a offert au gouvernement malien de grandes foreuses de puits d’eau et de machinerie. L’initiative vise à circonscrire les catastrophes naturelles causées par le changement climatique. Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini a réceptionné le deuxième lot des matériels de forage d’un montant 1,2 milliard de F CFA. Composés de quatre camions dotés de grandes foreuses de puits d’eau et de machinerie, ce don du Japon s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement des capacités pour faire face aux catastrophes naturelles causées par le changement climatique. C’est dans le cadre d’un volet intégrant de la coopération économique bilatérale non-remboursable du Japon à l’intention du Mali. Le coût total du programme est de 2,5 milliards de F CFA. Les matériels remis constituent le deuxième lot des équipements dont le précédent a été remis en 2014. “Ces matériels remis au gouvernement sont destinés à l’acquisition par les opérateurs économiques sur le marché local. Le fonds formé à partir de cette vente et géré par le gouvernement servira au financement de divers projets socio-économiques planifiés en vue du développement durable du pays”, a indiqué l’ambassadeur du Japon, S. E. M. Daisuke Kuroki, ajoutant qu’ils faciliteront l’accès à l’eau au Mali. Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, a rappelé que les impacts du changement climatique sont particulièrement forts et même drastiques en certains endroits d’Afrique, surtout en relation avec la disponibilité de l’eau. “Au Mali, depuis quelques années, nous subissons les effets néfastes du changement climatique sur notre vie de tous les jours et sur le développement du pays. Ainsi, plusieurs secteurs, notamment l’eau et l’énergie, se trouvent ainsi concernés par les impacts du changement climatique avec des incidences significatives sur les économies des régions affectées et sur la sécurité alimentaire. En attendant de pouvoir agir de manière considérable sur les causes connues de ces changements climatiques, le gouvernement a décidé des stratégies de prévention, d’adaptation aux impacts du changement climatique, notamment la maîtrise de l’eau…” En accord avec les clauses de l’entente, le don devra être utilisé pour l’achat des produits et des services nécessaires appelés “les composants” pour la mise en œuvre du programme ainsi que pour les frais nécessaires à cette mise en œuvre suivant la liste à établir de commun accord avec les deux parties. Ainsi, deux ateliers de forages ont été acquis au Japon, acheminés au Mali, réceptionnés le 11 avril 2013 et attribués, après appel d’offres, aux acquéreurs finaux, “Nouvelles Brasseries de Bamako (NBB)” et “Société d’équipement et de travaux (Sétra)”. Le processus dont l’aboutissement consacre, la cérémonie de remise du don japonais, a commencé le 24 juillet 2015, par une rencontre entre le Comité de gestion du don et la mission japonaise en séjour au Mali, pour la définition des modalités d’acquisition des ateliers et de sélection des bénéficiaires. Le Groupement d’entreprises Traoré (GET-Sarl), inscrit au Registre de commerce sous le n°MA.BKO.2005.B7262, proposé acquéreur de l’atelier de forage de 400 mètres et accessoires (lot n°1), pour un montant de 553 855 500 F CFA, HTT et La Falaise-Mali- SARL), inscrit au Registre de commerce sous le n°MA.BKO.2012.B3461, proposé acquéreur de l’atelier de forage de 150 mètres et accessoires (lot n°2), pour un montant de 402 542 375 F CFA, HTT sont les bénéficiaires. Bréhima Sogoba Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here