Financement de la politique de développement des infrastructures : Le Mali mobilise 100 milliards de francs CFA pour le second emprunt obligataire de son histoire

109
La cérémonie de première cotation à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) de l'Emprunt obligataire « Etat du Mali 6,50% 2017 -2024 », s’est tenue le jeudi 30 août 2017, dans la salle Balla Moussa Coulibaly, au siège du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), sous la Présidence du ministre de l’économie et des finances, représenté par son collègue du commerce. C'est dans le cadre du financement de sa politique de développement des infrastructures que l'État du Mali a décidé de lancer, en avril 2017, ce nouvel emprunt obligataire sur le marché financier de l'UEMOA, pour lever la somme de 100 milliards de francs CFA. Ainsi, les fonds mobilisés serviront au financement d'aménagements agricoles, et surtout d'un important programme de construction de routes. Ainsi, pour conduire l'opération de mobilisation des fonds, la direction nationale du Trésor public et de la comptabilité nationale a mandaté la Société d'Intermédiation et de Gestion du Mali - SGI Mali - en qualité de Chef de file du syndicat de placement, composé d'une vingtaine de SGI de la sous-région. La SGI Mali, dirigée par Amadou Baba Cissé, a donc été chargée de la mise en œuvre de l'opération suivant les règles en vigueur sur le marché financier régional de l'UEMOA, avec l'appui des SGI ivoirienne BOA Capital Securities, et burkinabé, Société burkinabé d'intermédiation financière (SBIF), toutes deux co-Chef de file. Les caractéristiques de l'opération sont les suivantes : Montant mobilisé : 100 milliards de Francs CFA ; Nombre et prix de l'obligation: 10 000 000 d'obligations de 10 000 francs CFA chacune ; Taux d'intérêt nominal annuel : 6,50% pendant 7 ans, avec un différé de 2 ans. Le Public cible était les établissements bancaires, les investisseurs institutionnels et les particuliers. La date de souscription était du 23 mars au 14 avril 2017 inclus et les organismes de souscription sont la SGI Mali, BOA Capital Securities, SBIF et les autres SGI agréées au sein de la zone UEMOA. La première cotation de l'emprunt obligataire est venue parachever le succès de ce processus, comme l'a déclaré M. Edoh Kossi Amenouve, Directeur général de la BRVM, qui a fait le déplacement pour l'occasion. Tout en ajoutant que cette émission obligataire vient confirmer l’engagement de l’Etat du Mali à utiliser le marché financier régional pour le financement de son développement. Pour le Ministre du Commerce, M. Abdel Karim Konaté, représentant le Ministre de l'Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, il a salué la mobilisation de la communauté financière qui a répondu à l'appel du gouvernement en souscrivant la totalité des obligations mises sur le marché. En ce sens, il dira que cet emprunt démontre déjà que les investisseurs ont fait le pari du Mali. Pour rappel, l'État du Mali avait lancé un premier emprunt obligataire en 2016. Au lieu des 65 milliards recherchés, ce sont 100 milliards de francs CFA qui avaient été souscrits auprès des investisseurs, entraînant une clôture anticipée de l'opération. En outre, le succès de ce second emprunt obligataire témoigne à nouveau du crédit de la signature du Mali, et de la confiance qui demeure intacte en son économie et ses perspectives à moyen et long terme. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here