20e Anniversaire de la FAFPA : Trois journées portes ouvertes

94
La salle de conférences du Musée national de Bamako a abrité la cérémonie d’ouverture du salon millenium des 20 ans du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage (FAFPA). L’événement a été organisé par la Direction Générale de la FAFPA et le Professeur Clément Dembélé, Représentant de l’Union Européenne. C’était sous la haute présidence du Directeur de Cabinet du Premier Ministre, Amadou Touré, en présence de Ben Kattra et Mme Nina Walette, respectivement Ministres de l’ ’’Emploi et de la formation professionnelle’’ et du ‘‘Tourisme et de l’Artisanat’’, accompagnés du Secrétaire Général de l’UNTM, Yacouba Katilé. Les activités se sont déroulées devant de personnalités du monde de l’emploi. Depuis hier, lundi 18 septembre 2017, jusqu’au 20 courant, au Musée national, sis sur la route de Koulouba, se dérouleront les journées portes ouvertes accompagnées du salon millenium des 20 ans du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage (FAFPA). A cette occasion, trois interventions ont marqué l’événement marquant vingtième anniversaire du fonds d’appui à la formation professionnelle et de l’apprentissage (FAFPA). Il s’agit du traditionnel discours de bienvenue présenté par le Maire de la Commune III du District de Bamako qui a félicité les organisateurs de ce salon les Responsables de la le FAFPA pour tout ce que cette structure mène pour la promotion de l’emploi et la lutte contre le chômage mais surtout assurer la formation professionnelle continue de nos concitoyens. Après le Maire, Mohamed Bachar Touré, Directeur de FAFPA, s’appesantira dans son discours d’anniversaire sur le fait que celui qui est le Président IBK, actuel Chef de l’Etat, était le Premier Ministre quand le FAFPA naissait en 1997. Manière de dire que le FAFPA a pu vite grandir et produire des fruits. Il souligne en substance que ce salon est en parfaite cohérence avec les recommandations et résolutions du Conseil d’administration du FAFPA. Il a, en outre, précisé que la mission est de mettre en œuvre la politique nationale de l’emploi du gouvernement et de contribuer à la croissance économique du pays. Ces trois journées de portes ouvertes permettent au public d’en savoir plus sur le rôle, les missions, les acquis et les perspectives du FAFPA. Les établissements privés de formation naissent grâce au soutien du FAFPA pour contribuer à la formation continue des jeunes. Le Ministre Ben Kattra, dans son discours officiel, a dit qu’il y a 20 ans que notre pays, avec l’appui de la Banque Mondiale et de la Coopération française, mettait à la disposition du secteur privé, déjà considéré comme moteur de la croissance et de la création d’emplois à l’échelle nationale, un système de formation cohérent, en parallèle avec le programme décennal de développement dans les domaines de l’éducation, de la justice et de la santé. Un projet axé sur la consolidation du système de formation professionnelle dont le FAFPA est une des trois composantes essentielles. Ainsi, la pertinence du FAFPA a été signalé au moment de sa création grâce à l’aide de la Coopération française et de celle de la Suisse qui accompagnent le fonds pour initier ou consolider des projets et actions de formation. Amadou Touré, Directeur de Cabinet du Premier Ministre, dans son discours d’ouverture des activités, a dit que le FAFPA a investi près de 12 milliards de francs CFA dans domaines de la formation et de l’apprentissage en plus de 6OOOO emplois crées le long de ses 20 ans d’existence au profit de la jeunesse et des entreprises. Le Gouvernement n’attend que les recommandations et résolutions issues de ces 3 jours de travaux meublés de conférences débats sur des divers thèmes pour prendre des mesures qui s’imposent. Pour réussir toute politique d’emploi, il faut donner plus de place aux jeunes et aux femmes. Abdoulaye Faman Coulibaly: LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here