Bank of Africa Mali a sauvé son résultat en réduisant considérablement son coût du risque

46
- Bank of Africa Mali, la filiale malienne du groupe Bank of Africa, a déclaré pour le premier semestre 2017, avoir réalisé un résultat net en hausse de 5,5%. Sa marge nette de la période est effectivement déclarée à 4,2 milliards de FCFA (7,65 millions $), contre 4 milliards de FCFA une année auparavant. Cette performance est surtout à mettre à l’actif d’une réduction de 71,4% de son coût du risque, à savoir le poids des prêts dont le remboursement est confronté à des difficultés. De 4,5 milliards de FCFA au 30 juin 2016, il est passé à 1,3 milliard de FCFA sur la même période en 2017. Le groupe bancaire n’explique pas ce qui a pareillement réduit ce coût du risque. Paradoxalement, il estime que son marché est devenu plus incertain et que son encours des créances douteuses a augmenté. Cette opération a compensé ses contre-performances opérationnelles au cours du premier semestre de 2017. Son produit net bancaire s’est en effet replié de 10%, atteignant seulement 14,7 milliards de FCFA, du fait, selon ses dirigeants, de la baisse des frais et commissions sur un marché devenu très concurrentiel. BOA-Mali préfère voir les choses positivement. Malgré le risque sécuritaire qui persiste au Mali, la banque s’accroche aux perspectives d’une croissance économique positive au terme de l’année 2017, et indique que son résultat net intermédiaire, est en droite ligne avec ses attentes. Cependant, elle devra répondre à certains points d’ombre, notamment sur la manière dont elle a réduit son coût du risque et si la solution n’a pas érodé la valeur attendue par ses investisseurs. Chamberline Moko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here