Candidature de Kalfa Sanogo à la présidentielle 2018: Le CE de l’Adéma se démarque

73
Le Comité exécutif du Parti Africain Pour la Solidarité et la Justice (Adéma-PASJ) dit être surpris des informations diffusées sur certaines ondes nationales et internationales concernant une décision émanant de l’instance dirigeante du parti, relative à son positionnement par rapport à la majorité présidentielle et à la désignation de son candidat à la prochaine présidentielle. Dans un communiqué, le parti se démarque carrément de cette initiative de Kalfa Sanogo et réitère son soutien au président de la République Ibrahim Boubacar Kéita. « Par le présent communiqué, l’Adema-PASJ apporte un démenti ferme concernant ces informations infondées, à la limite tendancieuses sur un événement politique auquel la Direction nationale du Parti, ni les structures du parti, ni les militants n’ont été associés », a signé le Secrétaire Général, Assarid Ag Imbarcaouane, avant de souligner que « l‘Adema-PASJ ne se sent nullement concerné par ce meeting organisé à Sikasso, le samedi 16 septembre 2017 pour soutenir la soi-disante candidature de Kalifa Sanogo, Maire élu sous les couleurs du Parti dans la commune urbaine de Sikasso. Selon lui, « la Direction du Parti tient à signaler qu’à ce jour, le processus de désignation du candidat du Parti à l’élection présidentielle de 2018 n’est pas encore déclenché. Ce processus répond à des dispositions précises des statuts du parti et n’est mis en route que par le Comité Exécutif, à travers les instruments et mécanismes prévus à cet effet ». « Aussi, le Comité Exécutif invite-t-il les militants, à quelque niveau que ce soit, à respecter les règles établies et partagées pour le bon fonctionnement et la cohésion du parti et à demeurer unis derrière ses mots d’ordre ». Par ailleurs, le Comité Exécutif de l’Adéma-PASJ, tout en réitérant son soutien au Président de la République, invite les militantes et militants à rester vigilants et sereins pour la préservation de l’unité au sein du parti et, partant, de l’ensemble des forces vives de notre pays face aux grands enjeux de l’heure ». En tous cas, le mal est déjà fait pour le parti de l’Abeille. OD Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here