Conseil d’Administration de l’EDM-SA: De 2015 à 2016 le nombre d’abonnés est passé de 400 690 à 462 761

71
La société Energie Du Mali-SA a tenu, hier lundi 18 septembre, dans sa salle de réunion, son énième conseil d’administration. Avec à l’ordre du jour, l’examen de l’état financier de la structure au titre de l’exercice de l’année 2016. Dans son discours prononcé à la cérémonie d’ouverture des travaux, Ibrahim Bocar Dagamaïssa, le président du Conseil d’Administration a rappelé que malgré un contexte socioéconomique tendu la société EDM-SA a poursuivi sa mission de service public en matière de production, de transport et de distribution d’électricité avec la mise en œuvre du plan de redressement adopté par le conseil des ministres. Evoquant l’état financier de la société, il a révélé que le budget est passé de 187 milliards de FCFA au 31 décembre 2015 à 197 milliards de FCFA au 31 décembre 216 soit une hausse de 5,3%. Tandis que, les charges de la société se chiffraient en 2016 à 223 milliards de FCFA contre 200 Milliards au 31 décembre 2015 soit une augmentation de 11,5%. Ainsi dit-il, le résultat net s’établit à 26 milliards de FCFA en 2016 contre 13 milliards FCFA pour l’exercice 2015. S’agissant des perspectives à moyen terme, il a souligné qu’elles demeurent préoccupantes en l’absence de mesures permettant de faire face aux dépenses d’exploitation qui, selon lui, s’accroissent de plus en plus au regard de la progression de la demande. Cependant, il ajoutera qu’il est attendu une amélioration de l’exploitation et de la situation nette avec la mise en œuvre de projets structurants dont plusieurs sont en phase d’implémentation. Parmi les projets phares qui doivent être réalisés dans le futur le PCA de l’EDM SA, Ibrahim Bocar Dagamaïssa, a cité entre autres : le projet d’interconnexion avec le Ghana via le Burkina Faso prévu pour 2019 dans le cadre du réseau WAPP, le projet d’interconnexion avec la Guinée , toujours dans le cadre du réseau WAPP, prévu pour 2020, le projet d’aménagement hydroélectrique de Kénié, reprogrammé pour 2018, et de Gouina et les projets de production d’énergies renouvelables. A l’en croire, le nombre de localités urbaines et périurbaines électrifiées est passé de 53 en 2015 à 62 en 2016. D’ici le 31 décembre de l’exercice en cours, selon lui, l’EDM-SA aura électrifié 69 localités et ce nombre devrait être de 75 au moins à l’horizon de 2018. En 2016, poursuit-il, la production d’électricité a été de 1905 GWh dont 1768 GWh pour le réseau interconnecté et 137 GWh pour les centres isolés soit +11,29% par rapport à 2015 qui était de 1712 GWh. Selon lui, la croissance de la production devrait se maintenir à plus de 10 à 15% par an et le nombre d’abonnés est passé de 400 690 en 2015 à 462761 en 2016 soit une hausse de 15,5%. Moussa Sékou Diaby Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here