STABILITE AU MALI : L’APJM contre la radicalisation des jeunes

76
« Comment en finir avec la radicalisation des jeunes », telle est désormais la mission que l’Association pour la promotion des juristes du Mali (APJM) s’est fixé comme objectif. Samedi 16 septembre 2017, elle a animé une conférence débat au Culture Amadou Hampathé BA sur la problématique. Selon le président de l’Association, Modibo Keïta, l’APJM est née suite aux multiples critiques portées sur les jeunes juristes considérés « en raison des discrédits jetés sur les sortants de la Faculté de droit et sur les jeunes juristes en général, il a été créé cette association qui s’est donnée comme mission: d’améliorer la formation des jeunes juristes ainsi que l’amélioration de leurs conditions de vie par la promotion des emplois à leur profit, de créer un cadre de concertation, d’échange, de partage d’expérience entre les jeunes juristes du Mali et d’accompagner les pouvoirs publics dans le cadre du développement national », a-t-il-rappelé. La conférence-débat de samedi qui avait pour thème « jeunesse et radicalisation » visait à « sensibiliser et conscientiser la jeunesse Malienne à ne plus se laisser entrainer dans des projets risqués et sans issus ». « Depuis plus d’une décennie, le monde entier ne dort que d’un œil parce que victime de la terreur de la part des hommes sans foi ni loi. Ils se réclament d’un islam atypique dont nous ne nous reconnaissons pas dans la mesure où nous sommes issus d’une société islamisée depuis la nuit des temps. Notre Islam qui est universel est empreint de paix et de tolérance. C’est pourquoi nous devons nous mobiliser comme un seul homme pour lutter contre l’Islamisme barbare qui sème dans nos ville et campagnes la mort et la désolation », a souligné le président Keïta. Le président de l’APJM, a invité les juristes à être patients car l’APJM entend apporter sa contribution dans le combat contre le fléau mondial du terrorisme. Z.M.K Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here